Master Langues étrangères appliquées

Master Langues étrangères appliquées

Parcours Traduction spécialisée multilingue

Présentation et objectifs

Le parcours Traduction spécialisée multilingue forme des traducteurs trilingues non littéraires, directement opérationnels à l’obtention du diplôme. Il porte le label EMT « Master européen en traduction » depuis 2009.

                                                               

La formation en 4 semestres comprend une pratique intensive de la traduction (documents techniques, juridiques et commerciaux), dans et à partir de 3 langues, incluant toutes les étapes du processus, et utilisant divers outils d’aide à la traduction. Elle comprend un enseignement théorique et appliqué de traductologie et de terminologie ainsi qu’un renforcement des connaissances thématiques en sciences et techniques et en droit. Elle inclut un entrainement à l’interprétation de liaison et une formation à la gestion de projets (sur projets réels commandités, dont une Jeune entreprise) ainsi que des séminaires professionnels sur Connaissances du métier, Ergonomie du poste de travail, Communication et visibilité sur les réseaux sociaux.

Ce parcours forme aux métiers de la traduction spécialisée (traducteur, chef de projet, terminologue) qui peuvent s’exercer dans une société de traduction, une institution ou une organisation internationale, ou comme indépendant.

L’enseignement se concentre sur les compétences professionnelles. Les étudiants doivent donc, au préalable, maitriser la pratique de 2 (ou 3) langues étrangères et connaitre les cultures propres à leurs aires linguistiques. Ils doivent avoir une maitrise excellente de leur langue maternelle et posséder des qualités rédactionnelles.

À l’issue de la formation, les étudiants sont capables de :

  • Appliquer la méthodologie de la traduction et de la terminologie,
  • Effectuer la préparation thématique, terminologique et phraséologique nécessaire,
  • Extraire l’information nécessaire dans des ressources adaptées,
  • Argumenter des choix de traduction en fonction des différentes théories de la traduction,
  • Déterminer une stratégie adaptée à chaque situation de traduction,
  • Restituer les contenus selon le cahier des charges établi et sous la forme requise,
  • Utiliser des outils spécialisés de gestion de terminologie et de TAO,
  • Savoir relire et réviser en appliquant les normes de l’assurance qualité,
  • Post-éditer des documents traduits par TA,
  • Respecter les règles de déontologie du métier,
  • Assurer l’interprétation de liaison entre des partenaires de langues différentes,
  • Assurer la gestion d’un projet de traduction de gros volumes et en plusieurs langues.

Présentation

Présentation

Informations complémentaires

Quatre combinaisons linguistiques proposées :

  • français-anglais-allemand
  • français-anglais-espagnol
  • français-anglais-japonais
  • français-anglais-russe

Les étudiants sont en priorité des étudiants francophones natifs. Des non francophones peuvent être acceptés sous certaines conditions, permettant ainsi aux étudiants de travailler dans une ambiance multilingue et multiculturelle.

 Professionnalisation intégrée aux études :

  • Enseignements de 2e année assurés en majeure partie par des traducteurs professionnels
  • Intégration renforcée des technologies d’aide à la traduction professionnelle
  • Deux stages obligatoires dont un à l’étranger : 2 à 4 mois en 1re année et 3 à 6 mois en 2e année
  • En 1ère année, projet individuel de traduction inédite et commentée de 5000 mots répondant à une commande externe ; projet collaboratif simulé en équipe, salle de créativité de l’UFR langues étrangères
  • En 2ème année, projet collaboratif authentique en équipe, commandes réelles émanant d’ONG partenaires, salle d’innovation pédagogique du campus UGA (intervention d’ergonomes observant les futurs traducteurs en situation de travail)
  • Prise en charge de la Jeune entreprise ATLAS par les étudiants de 2e année qui apprennent à négocier avec des clients, à rédiger devis, cahiers des charges et factures, à définir et garantir la qualité requise et à gérer des projets de traduction. Ces « missions professionnelles intégrées » (MPI) font l’objet d’un bilan méthodologique évalué au semestre 10, parallèlement au mémoire de fin d’études qui porte soit sur la terminologie soit sur la traductologie.
  • Mémoire de terminologie réalisé en collaboration avec des terminologues de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (enrichissement du portail terminologique WIPO Pearl)
  • Evènements co-organisés avec la Société Française des Traducteurs (Traduel, journées thématiques)
  • Conférences et séminaires ponctuels auxquels participent les étudiants du master : interventions de professionnels et d’universitaires (thématiques de recherche en lien avec la traduction et la traductologie)

Label EMT

Le parcours TSM porte depuis 2009 le label international Master européen en traduction (EMT) qui garantit le niveau de la formation sur le plan européen, et est issu d’un partenariat entre la Commission européenne (Direction générale de la traduction/DGT) et les établissements d'enseignement supérieur proposant des formations en traduction de niveau master. Ce parcours est donc inséré dans un réseau européen de formations d’excellence et doit se conformer au référentiel de compétences du label pour son offre de formation. Le label EMT lui a été à nouveau accordé en 2019 pour une durée de cinq ans.

Le Parcours TSM  a également été membre du réseau Erasmus Optimale (Optimising Professional Translator Training in a Multilingual Europe) qui regroupe 70 partenaires dans 31 pays et reste actif sur le site : http://www.translator-training.eu

Dimension internationale :

Formation ayant des partenariats formalisés à l’international

Mobilité étudiante entrante et sortante (1 semestre):

Université de Swansea (université du réseau EMT), Royaume-Uni

Institut de traduction et d’interprétation (IUED) de l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW, université du réseau EMT), Suisse

Faculté de traduction et d’interprétation, Université de Grenade (membre du réseau EMT), Espagne

Université de Alcalá de Henares, Alcala (université du réseau EMT), Espagne

Témoignages

Découvrez les témoignages d’anciens étudiants  diplômés du master  Parcours Traduction spécialisée multilingue de Grenoble

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Stages

Dans le cadre de la professionnalisation des étudiants, le master LEA parcours Traduction spécialisée multilingue (TSM) prévoit deux stages de fin d’année en milieu professionnel, un premier de 2 mois minimum en fin de M1 (entre début mai et fin août) et un second de 3 mois minimum en fin de M2 (entre début avril et fin septembre).

Ces deux stages sont obligatoires et au moins l’un d’entre eux doit être réalisé à l’étranger, dans l’un des pays d’une des deux langues étrangères étudiées (anglais ou langue C).

Dans le cadre de leurs recherches, les étudiants bénéficient d’un vaste réseau mondial (France, Allemagne, Suisse, Belgique, Angleterre, Russie, Japon, États-Unis, Espagne, Pays-Bas, etc.) d’entreprises partenaires ou de sociétés ayant déjà accueilli d’anciens stagiaires. Les organismes d’accueil sont de nature très diversifiée, des agences de traduction aux organisations européennes ou internationales en passant par les ONG.

Les stages trouvés par les étudiants et validés par le responsable des stages doivent comprendre des missions propres aux métiers de la traduction, à savoir traduction, révision, gestion de projet, terminologie, post-édition, contrôles assurance qualité ou toute autre tâche linguistique ou en lien avec le métier de traducteur.

Tout au long de ces stages, les étudiants sont suivis par un professionnel au sein de la structure d’accueil ainsi que par un enseignant-tuteur à l’université qui veille au bon déroulement du stage : installation, missions confiées, charge de travail, relations avec les membres de l’entreprise.

Ces deux expériences de stage sont déterminantes pour les étudiants. Elles leur permettent non seulement de mettre en pratique les connaissances et compétences acquises tout au long de leurs deux années de formation, mais également d’affiner leur projet professionnel et de se projeter au-delà du master en imaginant leur avenir de façon optimale.

Le stage de M2 est une véritable opportunité pour un grand nombre d’étudiants dans la mesure où il peut se transformer en premier emploi. L’étudiant formé et diplômé intègre ainsi directement le monde de la traduction professionnelle. De plus en plus d’étudiants font également le choix de s’installer en tant que traducteurs indépendants dès la fin de leur stage de M2 en s’appuyant sur le réseau d’entreprises qu’ils se sont peu à peu constitué.

Admission

Admission

Condition d'accès

Procédure d’admission

  • Dossier de candidature (admissibilité) suivi d’un test (admission) et d’un entretien éventuel. 

Dépôt des candidatures (e-candidat) : du lundi 12 avril au lundi 17 mai 2021

Retour des dossiers (pièces manquantes) : mardi 18 mai 2021

Les candidats admissibles au test seront informés le lundi 31 mai 2021 au plus tard par courrier électronique. Le test  d'admission aura lieu à distance le mercredi 02 juin 2021.

Ce test d’admission consiste en un résumé en français de deux textes en langue étrangère (anglais + allemand, espagnol, japonais ou russe en fonction du couple de langues du candidat). L’objectif est de vérifier les qualités rédactionnelles du candidat, sa capacité à comprendre un texte en langue étrangère et à en restituer les idées principales de façon structurée.

L’envoi des textes à résumer se fera par courrier électronique.

Les deux résumés devront être renvoyés à cette même date par courrier électronique. Tout retard entrainera des pénalités dans l’évaluation.  

Le test d’admission sera éventuellement suivi d’un entretien réalisé à distance en langue(s) étrangère(s) (rdv pris individuellement avec les étudiants concernés).

N.B : aucune information supplémentaire ne sera communiquée sur le contenu du test.

Entretiens éventuels : du jeudi 3 juin au lundi 7 juin 2021

Publication des résultats : vendredi 11 juin 2021

 

- Éléments d’évaluation du dossier de candidature

  • Diplôme de licence obtenu (validé au plus tard fin août)
  • Français langue maternelle ou très bon niveau (C2) – séjour préalable en France obligatoire

En plus du français, chaque étudiant doit maîtriser au niveau C1 du Conseil de l’Europe (soit plus de 12 sur 20 aux UE de langues et de traduction de la licence LEA) deux langues comprises dans la liste suivante : allemand, anglais, espagnol, japonais, russe. 

Les candidats doivent pouvoir attester de leur niveau en langues par un diplôme ou une certification officielle.

L’anglais doit obligatoirement être l’une de ces deux langues.

Il est fortement recommandé d’avoir effectué des séjours longs dans les pays des 2 langues étudiées, et plus particulièrement pour les langues débutées tardivement.

  • Très bons résultats en langue et en traduction.
  • Expérience professionnelle/Stage en traduction recommandé (indispensable pour l’entrée directe en 2e année de master)
  • Aisance en informatique sur tous les logiciels de bureautique (incluant un outil de TAO pour les candidats en deuxième année du parcours TSM)
  • Forte motivation pour la rédaction et la traduction professionnelle non littéraire, curiosité pour tous les domaines spécialisés y compris technique et juridique

Candidature

Retrouvez les dates et les modalités de candidatures et d’admissions pour l’année 2021 sur le site de l’UFR de langues étrangères

Candidatures : avril-mai 2021 sur la plateforme de candidature de l'Université Grenoble Alpes