Licence Lettres

Licence Lettres

Parcours Lettres modernes 2e et 3e année / Grenoble

Présentation et objectifs

Le parcours Lettres modernes a pour objectif d’assurer une formation littéraire complète et de donner aux étudiants les compétences d’analyse, de synthèse et d’expression (écrite et orale) qui y sont attachées. Les enseignements fondamentaux fournissent une base culturelle pluridisciplinaire. Ils permettent de connaître la langue et la littérature françaises du Moyen Âge au XXIe siècle, la langue française et les outils linguistiques et les littératures du monde (cours de littérature comparée, cours de littératures francophones). À cela s’ajoutent des enseignements de spécialité, qui sensibilisent au dialogue entre les disciplines (histoire, arts plastiques, cinéma, vidéo) et les cultures (littératures francophones, littératures de jeunesse comparées, mythes grecs) et à l’histoire des pratiques d’écriture (supports de l’écrit, médias numériques).

Les niveaux Licence 2 et Licence 3 proposent en tronc commun :

  • Un parcours dans les différentes périodes de l’histoire culturelle et littéraire française. Chaque cours magistral est complété par un cours de travaux dirigés centré sur l’analyse d’œuvres intégrales
  • Une approche linguistique, orientée vers la grammaire et la stylistique
  • Une approche d’œuvres étrangères par le biais de cours de littérature comparée et de francophonie.

L’étudiant choisit par ailleurs :

  • une mineure constituée d’un ensemble d’enseignements relatifs aux Lettres (approfondissement) ou à un domaine complémentaire à celui des Lettres modernes (langue et littérature antiques, Sciences du langage et Information-Communication en L2)
  • une LVE
  • des cours d’ouverture ou préprofessionnels, qui offrent une ouverture par exemple vers les rapports entre littérature et cinéma, la pratique du comité de lecture, l’éducation aux médias, la médiation en bibliothèque et la préparation aux concours administratif (options prises dans l’OFC).
Dimension internationale

Doubles diplômes, diplômes conjoints, Erasmus Mundus

Le parcours de Lettres modernes en 3e année existe dans une variante internationale. Ce parcours international s’inscrit dans une convention de Double diplôme de Licence de Lettres modernes mise en place en 2018 entre l’Université Normale de l’Anhui (AHNU, Chine) et l’Université Grenoble Alpes. Les étudiants chinois sont sélectionnés en amont pour ce programme sino-français établi sur le modèle « 2 + 2 » : deux ans en Chine dans le Benke de Lettres françaises, deux ans en France à l’UGA, chacun des partenaires validant les résultats obtenus par les étudiants dans l’un et l’autre établissement. Les étudiants commencent leur parcours de Licence à l’AHNU en étudiant la langue française de façon intensive, la civilisation, et les bases de la littérature française pendant leurs deux premières années de Benke (validées par l’UGA comme 1re et 2e années de licence du parcours international de la Licence de Lettres) ; ensuite, pendant leur 1e année à l’UGA, ils suivent un DU « Parcours International LLASIC » de mise à niveau linguistique, méthodologique, et disciplinaire en Lettres modernes, DU validé par l’AHNU comme 3e année du Benke ; cette mise à niveau permet aux étudiants ayant obtenu des notes suffisantes et une certification de langue française de niveau B2 d’entrer en 3e année de Licence de Lettres modernes (validée comme la 4e année du Benke), le « parcours international » mutualisé avec le « parcours Lettres modernes » offrant une formation centrée sur les cours fondamentaux de la disciplinaire sur le modèle des Doubles Licences existant déjà dans la mention Lettres, avec un renforcement spécifique (création de plusieurs TD d’accompagnement : 60 h / semestre), un allègement du bloc transversal (LVE, informatique), et des options ciblées vers diverses poursuites d’études de Master soit en France, soit en Chine.

Programme

Programme

Admission

Admission

Condition d'accès

La deuxième et la troisième année sont accessibles aux étudiants titulaires de 60 ou 120 crédits obtenus dans ce même cursus ou via une validation (d'acquis ou d'études) selon les conditions déterminées par l'université ou la formation

Public formation continue : Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP)

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire ?  Sachez que la procédure diffère selon le diplôme envisagé, le diplôme obtenu, ou le lieu de résidence pour les étudiants étrangers. Laissez-vous guider simplement en suivant ce lien : Candidater et s'inscrire

Pré-requis

Il est attendu des candidats en licence Lettres de :

  • Disposer d’un très bon niveau rédactionnel qui permette notamment d’argumenter un raisonnement et d’analyser un texte : cette mention suppose  en effet une maîtrise globale de la langue française et des qualités de compréhension fine de textes de toute nature. Elle nécessite aussi de solides capacités d’expression afin de pouvoir analyser des textes littéraires, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés
  • Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B) : cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable
  • Etre intéressé par la culture et l’histoire littéraires et artistiques, ainsi que par l’étude de la langue française : cette formation impose en effet une connaissance de la genèse et de l’évolution des lettres françaises, avec une attention particulière pour leur dimension historique. Elle requiert également une appétence pour les textes littéraires, anciens, médiévaux et contemporains, pour le monde de l’art et pour les dimensions linguistiques de la langue
  • Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour la littérature sous toutes ses formes (poésie, roman, essai, théâtre, cinématographie etc) : la licence de Lettres a pour objet la lecture, l'étude et la compréhension des œuvres littéraires, dans toute leur richesse, leur diversité et leur complexité
  • Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au monde : l'intérêt pour la discipline Lettres est bien évidemment essentiel, mais l’étude de la littérature impose également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés et une sensibilité pour les humanités dans toute leur diversité
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail seul ou en équipe : cet attendu marque l’importance, pour la licence en Lettres, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, cette formation laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel

Et après ?

Et après ?

Poursuites d'études

  • Master Lettres (en particulier le master Arts, lettres, et civilisations).
  • Master Métiers de l’enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF)
  • Master LEA
  • Autres masters selon les modules complémentaires et selon les modalités d’accès des formations

Métiers visés

Métiers (envisagés a priori et/ou constatés a posteriori) accessibles aux étudiants titulaires d’une licence de Lettres modernes, sous réserve de poursuite en master :
- Métiers de l'enseignement et de la formation : enseignant dans le primaire, le secondaire (par la voie des concours) et le supérieur
- Métiers de la culture, du patrimoine et de la création : médiateur culturel, assistant territorial de conservation du patrimoine, responsable de communication d’événements culturels…
- Métiers des bibliothèques et de l'édition : éditeur, libraire, bibliothécaire/conservateur, documentaliste
- Métiers du langage et de la communication : journaliste, secrétaire de rédaction, assistant de communication, organisateur d’événements, webmestre
- Métiers de la traduction : traducteur littéraire
- Métiers des humanités numériques : éditeur numérique, chercheur
- Métiers du management et de la coopération internationale : après réussite des concours de la fonction publique d’État et territoriale