Licence Information-communication

La formation propose le ou les parcours suivants :

Présentation

Vidéo de présentation: 

La quasi-totalité des enseignements a lieu au sein de l’Institut de la Communication et des Médias, situé en face de l’Hôtel de ville d’Échirolles. L’ICM est directement desservi par le tram B (arrêt La Rampe) et dispose notamment de plusieurs espaces de convivialité, d’une bibliothèque spécialisée, de salles informatiques équipées de logiciels professionnels (PAO, montage), d’une régie de prêt de matériel audiovisuel.

Les cours peuvent s’y dérouler du lundi au vendredi entre 8h30 et 17h30, à raison de 20h à 21h d’enseignement par semaine en moyenne, de début septembre à début mai (en dehors des semaines d’interruption pédagogique prévues dans le calendrier pédagogique de l’UGA).

Les cours magistraux accueillent de 60 à 80 étudiants ; les groupes de travaux dirigés sont limités à 20 participants. L’équipe, avec la contribution essentielle du Bureau des Élèves de l’ICM, apporte une attention particulière à l’intégration des étudiants, notamment via un système de parrainage.

Plus que la seule acquisition de compétences techniques, la licence 3 information-communication vise à développer des exigences de rigueur et d’ouverture intellectuelles en vue d’analyser les phénomènes de communication et d’en être un acteur responsable.

Au cours du premier semestre (semestre 5 de la licence), le tronc commun comprend les enseignements suivants :

 

  1. 80 heures de cours magistraux en Sciences de l’information et de la Communication, consacrés à des champs particuliers de la communication (Communication publique et politique ; TIC en Communication des organisations ; Industries culturelles ; Acteurs de la médiation culturelle et scientifique) et dispensés par des enseignants exerçant des responsabilités dans les Masters correspondants. Ces enseignements permettent de consolider la culture générale, la compréhension du monde contemporain et la connaissance de certains de ses acteurs essentiels, mais aussi de préparer les futurs choix d’orientation (parcours de Master communication, spécialisation sectorielle éventuelle en journalisme).
  2. 80 heures environ d’ateliers pratiques pour développer ses aptitudes au travail en commun, connaître les bases du droit de la communication, s’initier ou se perfectionner en graphisme/PAO, en conception-réalisation vidéo, ainsi qu’en conception-réalisation de sites web.

Au cours du deuxième semestre (semestre 6 de la licence), le tronc commun comprend les enseignements suivants:

 

  1. Un Projet tuteuré intensif en petit groupe, concentré sur le mois de janvier, qui consiste à produire différents livrables en réponse aux besoins d’un commanditaire réel (entreprise, association, administration), en bénéficiant d’un accompagnement stratégique et méthodologique. Chaque étudiant choisit parmi plusieurs projets proposés (rattachés aux champs de la communication abordés au semestre précédent, ainsi qu’au journalisme). Les étudiants qui le souhaitent peuvent être dispensés de participer aux projets tuteurés et effectuer à la place un stage (de 3 à 6 semaines) entre l’interruption pédagogique de Noël et la fin du mois de janvier. L’expérience menée (projet tuteuré ou stage), restituée lors de soutenances orales, permet de progresser en conduite de projet, de se frotter à la stratégie de communication et/ou à la conception-rédaction d’un support d’information, d’appliquer et d’approfondir les compétences pratiques acquises au semestre précédent.
  2. 80 heures de cours magistraux en Sciences de l’information et de la communication abordant des thématiques transversales : Management de l’information et usages, Champ médiatique (acteurs et stratégies), Sémiotiques, Enjeux communicationnels des écritures contemporaines. Ces enseignements fournissent des repères, des pistes de réflexion et des outils d’analyse pour aborder les pratiques professionnelles visées par nos futurs diplômés.

Tout au long des 2 semestres, le cursus est complété par :

  • un enseignement en anglais délivré à l’ICM et spécialement décliné en lien avec l’information-communication ;
  • un enseignement d’ouverture (dispensé sur le campus de Saint-Martin-d’Hères) au choix : 2ème Langue vivante étrangère, sport noté, ou Enseignement Transversal à Choix sélectionné au sein d’une offre couvrant la plupart des disciplines enseignées à l’Université Grenoble Alpes ainsi que des domaines interdisciplinaires (conduite de projets d’innovation, pratiques et expériences artistiques, engagement et citoyenneté...).

À l’initiative de l’étudiant, il est également possible de mener des stages sous convention dits complémentaires sur les périodes libres de cours (interruptions pédagogiques ; demi-journées libres de cours ; entre mai et août).

En plus de ce tronc commun, les étudiants du parcours « Orientation journalisme » suivent chaque semestre 72 heures de travaux dirigés, coordonnés par le département Journalisme (École de Journalisme De Grenoble). Ces enseignements abordent les pratiques du journalisme et préparent aux épreuves et/ou à la constitution du dossier en vue d’un recrutement en école de journalisme. L’atteinte de cet objectif requiert un travail personnel important et régulier.

Les étudiants du parcours « Orientation Communication » suivent quant à eux environ 80 heures par semestre d’enseignements spécifiques constitués pour moitié du volume horaire de cours magistraux, étroitement associés à des travaux dirigés (pour l’autre moitié du volume horaire). Ils développent ainsi un solide socle de compétences dans les domaines suivants :

  • management de l’information, pratiques de veille et recherche documentaire ;
  • méthodes d’enquête et d’analyse qualitatives et quantitatives ;
  • rédaction et expression orale ;
  • écriture multi-supports et design d’information.

Tableau synthétique des enseignements

 

Unités d’Enseignements

1er semestre

2ème semestre

UE1 – Sciences de l’information et de la communication (9 ECTS, 80 heures par semestre)

CM Acteurs de la communication publique et politique

CM TIC en communication des organisations

CM Industries culturelles

CM Acteurs de la médiation culturelle et scientifique

CM Management de l'information et usages

CM Champ médiatique : acteurs et stratégies

CM Sémiotiques

CM Enjeux communicationnels des écritures contemporaines

UE2 – 1er semestre Outils (6 ECTS, 81 heures) / 2ème semestre Pratique (6 ECTS, 24 heures)

TD Méthodes de travail collaboratif & insertion professionnelle

CM Droit de la communication & des médias

CM + TD Bases du graphisme et réalisation graphique

CM + TD Conception-réalisation vidéo

CM + TD Création de site web

TD Stratégies et méthodes

Projet tuteuré ou stage

UE3 – Ouverture (6 ECTS, 48 heures par semestre )

TD anglais

ETC / Sport / LVE 2

TD anglais

ETC / Sport / LVE 2

UE4 – Méthodes Parcours Orientation Communication (9 ECTS par semestre, 88 heures au 1er semestre / 72 heures au 2ème semestre)

CM Méthodes d'enquête

CM + TD Pratiques de veille

CM + TD Traitement de données

TD Rapport de synthèse

CM Analyse argumentative

CM Design d'information

TD Écriture multi-supports & expression orale

TD Visualisation de données

Ou UE4 – Méthodes Parcours Orientation Journalisme (9 ECTS, 72 heures par semestre)

TD Actualité et culture générale

TD Analyse de l'information

TD Écritures journalistiques

TD Actualité et société

TD Connaissance de la profession

TD Formats journalistiques

Public cible

La troisième année de licence est accessible aux étudiants titulaires de 120 crédits ECTS obtenus dans ce même cursus ou via une validation (d'acquis ou d'études) selon les conditions déterminées par l'université ou la formation.

Pré-requis

Il est attendu des candidats en licence mention Information-communication de :

  • Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement : cette mention suppose des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire, éditer et traiter des contenus diversifiés.
  • Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B) : cette mention comporte généralement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable
  • Etre intéressé par la démarche scientifique : cette mention suppose en effet la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail, seul ou en équipe : cet attendu marque en effet l’importance, pour cette mention, de la capacité à travailler de façon autonome, seul ou en groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation laisse en effet une place importance à l’organisation et au travail personnel
  • Disposer d’aptitudes dans l’appréhension des enjeux et mécanismes socio-économiques, politiques, médiatiques et culturels : l’intérêt pour la communication et l’information est bien évidemment essentiel, mais cette mention offre une approche pluridisciplinaire et implique également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés (histoire, géographie, sciences économiques et sociales etc)
  • Etre intéressé par les questions de société, l’actualité et les médias, la culture, le numérique et l’information : cet attendu impose, pour cette formation, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entoure. Cette curiosité peut être attestée par un intérêt pour les questions d’actualité, la place des médias et de la communication numérique et, enfin, l’information dans toutes ses dimensions

Conseils pour le dossier de candidature

Il faudra fournir vos relevés de notes depuis l’obtention du baccalauréat ou équivalent ; si le relevé de notes du dernier semestre/trimestre de l’année universitaire en cours n’est pas encore disponible, l’indiquer sur la dernière page du document pdf, mais impérativement présenter les résultats du (des) premier(s) semestre(s)/trimestres. Bien entendu, la qualité du dossier académique intervient dans la décision de la commission (notes obtenues notamment lors de la dernière année, classement dans la promotion).

Votre lettre de motivation doit montrer que vous connaissez bien le cursus envisagé. Un bon moyen pour postuler en toute connaissance de cause est d’avoir échangé avec des étudiants des promotions précédentes sur leur expérience (en tenant compte, toutefois, des modifications intervenues dans le cursus à la rentrée 2021/2022). Il faut nous convaincre que vous tirerez pleinement profit des enseignements proposés. Il est contre-productif de répéter votre CV, d’énumérer toutes vos qualités, ou de chanter les louanges de la formation. Avancez des arguments concrets et précis, correspondant à votre cas personnel. Rédigez de manière claire et correcte quant au lexique, à la syntaxe et à l’orthographe.

Le Curriculum Vitae est un document synthétique d’1 page (recto simple) retraçant votre parcours et vos compétences académiques, mais aussi vos expériences professionnelles ou préprofessionnelles, quelle que soit leur nature (stages, activités associatives, emplois, projets…). Il est possible d’intégrer un lien vers un site ou une page web. La mise en page doit être efficace et soignée (sans nécessairement faire appel à un logiciel professionnel de PAO).

Votre lettre de motivation et votre CV sont la vitrine de compétences essentielles pour de futurs communicants ou journalistes (sélection et structuration de l’information en tenant compte du récepteur visé, expression écrite, conception et réalisation graphique...). Démontrez vos aptitudes dans ces domaines à travers ces deux documents.

Il est utile (mais non obligatoire) de joindre au dossier une à deux lettre(s) de recommandation émanant d’un enseignant, d’un maître de stage ou d’un employeur.

Conditions d'admission

L’accès se fait à un niveau bac+2 validé (L2, CPGE, BTS, DUT...), la formation offerte étant une 3e année de licence (L3). Dans tous les cas, pour les personnes résidant en France, il faut candidater via l’application e-candidat.

Pour connaitre les modalités de candidature, merci de vous reporter à la page  de l'UGA qui vous indiquera la plateforme de candidature via laquelle vous devez déposer votre dossier. 

Pour les candidats relevant de la plateforme e-candidat, les dossiers sont à déposer entre début mai et début juin (dates précises disponibles directement sur ecandidat). Attention, il vous faudra impérativement soigner CV et lettre de motivation, en montrant que vous avez bien identifié en quoi consistent la formation proposée en 3e année de licence Information-communication et les débouchés possibles.Il est possible de candidater en ayant suivi une formation antérieure sans lien avec l’information-communication, mais seuls un niveau académique élevé et la valorisation d’expériences hors cursus garantissent alors des chances raisonnables d’admission.

Pour les candidats relevant de la procédure Campus France, le dépôt de candidature se fait selon le calendrier .

Attention : vous candidaterez pour un seul des 2 parcours (Orientation Communication ou Orientation Journalisme).

Admission en formation initiale

  • L’admission est de droit pour les étudiants titulaires d’une 2e année de licence de même mention (information-communication) obtenue en France
  • Pour les étudiants titulaires d’une 2e année de licence dans un autre domaine ou d’une formation hors LMD (DUT/BUT, BTS... quel que soit le domaine), l’admission découle d’une sélection sur dossier (dans la limite de la capacité d’accueil)

Dans tous les cas, pour les personnes résidant en France, il faut candidater via l’application e-candidat entre mi-avril et fin mai / début juin. Pour une sélection sur dossier, il faut impérativement soigner CV et lettre de motivation, en montrant que vous avez bien identifié en quoi consistent la formation proposée en 3e année de licence Information-communication et les débouchés possibles.

Il est possible de candidater en ayant suivi une formation antérieure sans lien avec l’information-communication, mais seuls un niveau académique élevé et la valorisation d’expériences hors cursus garantissent alors des chances raisonnables d’admission.

Pour les étudiants résidant à l’étranger, il existe une procédure de candidature via Campus France.

Public formation continue : Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels. Renseignements à partir du lien

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage

Compétences

Les compétences communes déployées par le parcours Information - communication portent sur la capacité à problématiser en vue de produire des écrits scientifiques et professionnels, sur la capacité à analyser les champs paradigmatiques de la discipline et leurs enjeux culturels, politiques et sociaux. Ce premier seuil de compétences se voit renforcé par des enseignements visant l’acquisition de méthodologie et de méthodes empiriques qui conduisent à regrouper 7 compétences distinctes :
- Acquérir et mobiliser des connaissances adaptées aux productions écrites
- Développer un « savoir agir » documentaire (recherche d’informations et exploitation pertinente des discours et de leurs valeurs sociales)
- Produire une opinion « éclairée » et étayée face aux sujets médiatiques
- Connaitre des ressources empiriques variés et leurs usages (analyse de contenus, techniques d’enquêtes, entretiens ethnographiques)
- Mettre en œuvre une pratique adéquate à la situation d’apprentissage et aux attentes pédagogiques (travaux pratiques, cours numériques, dispositif stages, analyse et échanges de pratiques, ateliers en lien avec la Maison de la création)
- Choisir un support et l'expression d’une forme mettant en œuvre l’analyse de documents dans une dimension communicationnelle
- Développer le travail collaboratif et en groupe à distance

Contacts

Responsable pédagogique

Joelle Bourgin

Joelle.Bourgin @ univ-grenoble-alpes.fr

Secrétariat de scolarité

llasic-licence-IC@univ-grenoble-alpes.fr

llasic-licence-IC @ univ-grenoble-alpes.fr

Tél : 0457422558