Master Physique

skin.odf-uga:SKIN_TRANSLATION_en

La formation propose le ou les parcours suivants :

Présentation

Le master de Physique a pour objectif de proposer aux étudiants ayant obtenu une Licence de Physique une formation de très haut niveau, leur permettant soit de poursuivre en Doctorat, soit de se présenter sur le marché du travail dès l’issue du Master. La formation du Master s’appuie ainsi très largement sur la richesse du site grenoblois en termes d’enseignants-chercheurs, d’équipements de pointe (Grands Instruments : ILL, ESRF, IRAM, CERN) et de laboratoires d’accueil de haut niveau reconnus internationalement.

Les étudiants arrivant en 1ère année (niveau M1) doivent choisir entre deux parcours :

  1. Recherche Fondamentale (RF), proposant une continuité logique en 2ème année dans les parcours de M2 suivants : Astrophysique, Matière Quantique, Physique Subatomique et Cosmologie.
  2. Recherche & Innovation (RI), proposant une continuité logique en 2ème année dans les parcours de M2 suivants : Energétique Nucléaire, Matériaux pour l’Energie, Photonique & Semi-conducteurs, Physique Médicale Radioprotection de l’Homme et de l’Environnement, Science Trading, Turbulences Méthodes & Applications.

Si les débouchés ne sont pas les mêmes, la difficulté et l’exigence académiques restent par contre identiques. Le M1 RF est adapté aux personnes plutôt désireuses de s’attaquer à la compréhension du monde qui nous entoure, tandis que le M1 RI est adapté à celles qui souhaitent avoir une action sur celui-ci. Dans les deux cas, le Doctorat (recherche) est accessible, même s’il s’agit essentiellement de recherche en milieu académique pour RF tandis que RI permet d’accéder également à des recherches dans le milieu du privé. Le choix entre les deux parcours de M1, RF ou RI, doit donc être motivé par une adéquation personnelle à l’une de ces approches philosophiques, distinctes quoique complémentaires.

La poursuite d’études en Doctorat s’effectue sur des thématiques de recherche sur lesquelles le site grenoblois est internationalement reconnu en physique. Ces thématiques sont déclinées en parcours gérés administrativement soit par l’UGA (Astrophysique, Matière Quantique, Physique Subatomique et Cosmologie, Turbulences) soit par Grenoble-INP (Energétique Nucléaire, Matériaux pour l’Energie, Photonique & Semi-conducteurs).

Les étudiants qui souhaitent arrêter leurs études à bac+5 pourront choisir des parcours spécialisés plus appliqués, dans des thématiques ancrées dans le milieu économique local et national. Cela est notamment possible grâce aux trois parcours cités ci-dessus adossés à l’école d’ingénieurs PHELMA de Grenoble-INP. Deux autres parcours à finalité professionnelle immédiate et gérés administrativement par l’UGA sont également proposés aux étudiants : Science Trading (en commun avec les parcours ChemCo et BioCo de l’UGA) et Physique Médicale Radioprotection de l’Homme et de l’Environnement (en commun avec la mention Ingénierie de la Santé), qui offre de plus la possibilité de passer le Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale à l’issue du Master.

Le taux de poursuite en thèse est de l’ordre de 60 à 90% pour les parcours à finalité recherche, ce qui est excellent. Les autres étudiants se réorientent soit vers le métier de l’enseignement soit obtiennent un emploi dans le milieu industriel à l’issue du Master. Le taux d’insertion professionnel (académique ou privé) à 1 an varie ainsi entre 83 et 100%.

Le parcours de 2ème année Science Trading est proposé à ceux/celles qui décident de ne pas faire carrière dans les sciences physiques et de se réorienter plutôt vers une carrière en commerce international autour de l’instrumentation. Les concepts et techniques expérimentales acquises en physique au cours de leurs études leur seront un précieux atout pour ce type de carrière.

Organisation

Chaque parcours de M1, RI ou RF, est relativement vertical, avec des débouchés qui lui sont propres et une spécialisation (via des choix de cours optionnels) qui se créée dès le 2ème semestre du M1.

Les étudiants arrivant directement en 2ème année (niveau M2) sont de fait déjà dans une année de spécialisation. Ils doivent s’assurer auprès du responsable de parcours de M2 qu’ils ont bien validé les enseignements prérequis. Bien que non obligatoires, certains enseignements « thématiques » proposés en M1 leur permettront de suivre leur année de M2 dans les meilleures conditions. 

Le master de Physique s’inscrit dans le cadre L-M-D de l’enseignement supérieur. Cela signifie qu’en cours de thèse (Doctorat), tout étudiant pourra poursuivre sa formation en suivant quelques cours de n’importe quel M2. Il faut donc choisir son parcours de M2 pour l’accès aux laboratoires et métiers qu’il procure et non pas pour suivre 1 ou 2 cours qui vous attirent particulièrement.

Stages, projets et missions

Le master comprend un stage de 4 à 6 mois (durée dépend du parcours) effectué au cours du semestre 10 (master 2e année) mais également un stage "été" effectué à l'issue du master 1re année. Véritable « trait d’union » entre la 1re et la 2e année, ce premier stage (de 2 mois minimum à compter de mi-mai) permettra de faire découvrir le métier de la recherche et de finaliser vos choix de spécialisation. Il fait partie intégrante de la formation et contribue donc à l’obtention de du diplôme (sauf admission en master 2e année à l'issue d'un master effectué dans une autre université).

Partenariats:

Etablissement(s) co-accrédité(s)

  • Institut Polytechnique de Grenoble
  • Université Savoie Mont Blanc

Etablissement(s) partenaire(s)

Laboratoire(s) partenaire(s)

Contacts

Responsable pédagogique

Jonathan Ferreira

Jonathan.ferreira @ univ-grenoble-alpes.fr

Secrétariat de scolarité

Gestionnaire

phitem-master-physique @ univ-grenoble-alpes.fr

Demande de candidature

phitem-candidature-etudiant @ univ-grenoble-alpes.fr

Responsable formation continue

Contact FC STS

fc-sts @ univ-grenoble-alpes.fr