Master Histoire

La formation propose le ou les parcours suivants :

Présentation

La formation est organisée autour de la pratique de la recherche en histoire et centrée sur trois grands domaines historiographiques : histoire sociale et environnementale, histoire culturelle et politique, histoire des circulations et échanges internationaux. Chaque étudiant travaille sur une des quatre périodes de l’histoire : Antiquité, Moyen Âge, époque moderne ou époque contemporaine.
La formation implique la rédaction d’un mémoire par an, soit sur le même sujet avec approfondissement, soit sur deux sujets différents mais dans les deux cas avec une soutenance en fin d’année.
Un rapport de stage peut être valorisé en soutenance de seconde année
(Voir Livret des études dans l’encadré TÉLÉCHARGER)
Le master privilégie les thèmes et thématiques suivants qui peuvent le plus souvent être traités dans les quatre périodes : 

  • Archéologie médiévale et moderne
  • Histoire de la justice et de la répression
  • Histoire de la santé et du sport
  • Histoire de la Seconde Guerre mondiale
  • Histoire de l’écriture de l’histoire
  • Histoire des cultures et religions
  • Histoire des élites
  • Histoire des femmes et du genre
  • Histoire des guerres, de la diplomatie et des techniques militaires
  • Histoire des idées politiques, des contestations et des révoltes
  • Histoire des interactions culturelles internationales
  • Histoire des Lumières et de la Révolution française
  • Histoire des migrations et des voyages à travers le monde
  • Histoire des sciences et des savoirs
  • Histoire des sensibilités et des émotions
  • Histoire des villes et des sociétés urbaines
  • Histoire du corps et de la sexualité
  • Histoire du livre, de la presse, de l’édition et des médias
  • Histoire du travail, de l’industrialisation et des entreprises
  • Histoire environnementale en particulier sur les territoires de montagne

Le master participe de l’intérêt actuel pour l’histoire mondiale. Les cadres géographiques sont larges : ils vont du Dauphiné à la France, de l’Italie (point fort et marquant) ou de l’Espagne à l’Europe continentale (Allemagne et Russie comprises), de l’Amérique du Sud à l’Afrique. 

> Pour connaître les thèmes et spécialités de recherche des enseignants-chercheurs en master d'histoire et vous aider à choisir votre directeur ou directrice de mémoire, consultez la liste des enseignants intervenants dans le master d'histoire
(Voir Liste des enseignants-chercheurs dans l’encadré TÉLÉCHARGER)

L’Université Grenoble Alpes présente un environnement exceptionnel, tant par le cadre naturel des montagnes que par le caractère international et pluridisciplinaire d’une Université mondialement reconnue. 
Au sein de l’UGA l’histoire est adossée à un grand pôle de recherche et d’enseignement associant histoire, littératures, communication et santé (Faculté Humanités santé sport sociétés).

Le campus dispose de nombreux atouts pour les étudiants en histoire :

  • bibliothèques richement pourvues, généralistes (BU, UFR) et spécialisées (Collex italien, bibliothèques de recherche)
  • réseaux d’archives soucieux de collaborer avec l’Université (Archives départementales présentes sur le campus, Musée de la Révolution française, Musée Champollion à Vif, Château de Sassenage etc.)
  • MACI-Maison de la Création et de l’Innovation au cœur du campus
  • partenariat avec les formations aux métiers du livre et de l’édition (MEDIAT).

Organisation

Le master propose, uniquement en présentiel, trois parcours orientés vers
•    l’histoire culturelle et politique ouverte aux échanges internationaux (> PARCOURS HISTOIRE, CULTURES, POLITIQUE, ÉCHANGES INTERNATIONAUX
•    l’histoire sociale des territoires appliquée aux enjeux socio-environnementaux (> PARCOURS HISTOIRE APPLIQUÉE : SOCIÉTÉ, ENVIRONNEMENT, TERRITOIRE) ; 
•    les sciences de l’Antiquité, coordonné avec les masters d’histoire de l’art, de philosophie et de lettres (> PARCOURS SCIENCES DE L'ANTIQUITÉ).

Une double diplomation est possible :

  • avec des universités étrangères : Italie (MIFI-Master international franco-italien : Milan, Rome, Sienne, Venise) et Russie (suspendu momentanément).
  • avec l’Ecole de commerce de Grenoble (GEM).
    (Voir les présentations du master franco-italien et du partenariat GEM/ARSH dans l’encadré TÉLÉCHARGER)

Les étudiants présents en M1 et M2 à Grenoble peuvent participer à l’un des programmes thématiques de la graduate school@uga :

  • soit REACH (Recherche-Création : pratiques collaboratives en Arts et Histoire), ouvert aux étudiants des trois parcours ;
  • soit BVBV (Bien vivre, bien vieillir), ouvert aux étudiants des trois parcours ;
  • soit Terra, réservé au parcours Histoire appliquée : société, environnement, territoire.
    (Voir les présentations REACH, BV/BV et Terra dans l’encadré TÉLÉCHARGER)

Des avantages financiers sont proposés sous la forme de bourses annuelles aux étudiants et étudiantes étrangers qui s’inscrivent en master d’histoire dans le cadre de ces programmes thématiques. 

Stages, projets et missions

En lien avec leur projet professionnel, les étudiants effectuent un stage au cours de la formation.
Celui-ci peut être validé par une mobilité internationale ou la préparation à un concours de la fonction publique. 

Des stages sont encouragés dans les institutions de la Région (conventions avec les 11 musées départementaux de l’Isère) ou ailleurs en France ainsi que des mobilités à l’étranger (Instituts français à l’étranger, École française de Rome, Institut français d’Études Andines etc.)

Des financements sont possibles pour les recherches de master (Archives départementales de la Drôme et de la Haute-Savoie, prix de master, projets spécifiques soutenus par la Faculté H3S etc.)

Conditions d'admission

> Condition d’accès et diplômes requis

  • La 1re année de master (M1) : être titulaire d'un diplôme national de licence ou d'un diplôme équivalent bac+3
  • La 2e année de master  (M2) : avoir validé la 1re année de master ou une formation d'un niveau équivalent

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP)

Les dossiers de candidatures seront examinés par une commission.

> Régime d'études :

Les formations sont ouvertes en formation initiale ou en formation continue.
Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage
Vous pouvez également consulter les tarifs s'appliquant aux publics de la formation continue.

> Pour candidater :

Toutes les informations sur les modalités de candidature et calendriers sont disponibles sur le site de l'UFR ARSH : candidature et admission

Compétences

Par le diplôme du master d’histoire sont acquises les compétences suivantes, qui peuvent être valorisés pour une poursuite d’études ou une spécialisation professionnelle.

Maîtrise de l’expression française et de la communication :

  • Savoir s’exprimer de façon correcte, avec aisance, clarté, précision, concision
  • Savoir articuler une pensée complexe dans un discours long méthodiquement organisé
  • Savoir communiquer sa démarche et ses résultats sous divers formats écrits, oraux, audiovisuels, numériques, à des publics variés, en français et en anglais

Étendue des connaissances et usage des sources et de la bibliographie :

  • Savoir recueillir et analyser des sources de différentes natures (manuscrites, imprimées, iconographiques, matérielles, orales…)
  • Savoir situer un problème historique au croisement de différentes disciplines ou dans toutes ses dimensions (politique, économique, culturelle, institutionnelle…)
  • Maîtriser les outils de collecte de  l’information et de production de la connaissance propre à l’Histoire
  • Savoir composer et utiliser une bibliographie pour traiter un sujet donné en se repérant dans des ressources spécialisées et en les situant dans les champs historiographiques

Rigueur de l’analyse et du raisonnement :

  • Savoir construire un questionnement historique
  • Savoir construire et discuter la validité d’un argument
  • Savoir envisager les conséquences d’une idée ou remonter à ses présupposés
  • Savoir articuler l’étude d’un objet historique, d’un bâtiment, d’une œuvre, pratique… en relation avec les approches spécifiques d’autres disciplines
  • Apprendre à comparer et à changer de point de vue dans la lecture et l’analyse de la source
  • Savoir changer d'échelle, d'horizon géographique pour avoir une distance critique par rapport aux sources

Autonomie de la réflexion :

  • Savoir poser un problème en identifiant les difficultés conceptuelles internes à une question
  •  Savoir établir un état de la question pour traiter un problème donné
  • Savoir construire une problématisation, mettre au point une démarche pour traiter un problème complexe
  • Faire preuve d’esprit critique, savoir prendre de la distance avec ses propres résultats
  • Faire preuve d’indépendance de jugement

Contacts

Responsable pédagogique

Gilles Bertrand

Gilles.Bertrand @ univ-grenoble-alpes.fr

Responsable pédagogique

Clarisse Coulomb

Clarisse.Coulomb @ univ-grenoble-alpes.fr

Secrétariat de scolarité

Master ARSH

arsh-master @ univ-grenoble-alpes.fr

Responsable formation continue

Formation continue ARSH

fc-arsh @ univ-grenoble-alpes.fr

Responsable admission

Admission - stage ARSH

arsh-admissions @ univ-grenoble-alpes.fr