Master Economie de l'environnement, de l'energie et des transports

Master Economie de l'environnement, de l'energie et des transports

Parcours Économie de l'énergie et développement durable 2e année

Présentation et objectifs

En deuxième année, le parcours Économie de l’énergie et du développement durable est un parcours indifférencié professionnel/recherche, qui peut être suivi en régime présentiel, en enseignement à distance ou en alternance.
Les étudiants acquièrent les compétences suivantes :


• Comprendre le fonctionnement des marchés de l’énergie et les stratégies des principaux acteurs Analyser la formation des prix et les principes de tarification de l’énergie
• Comprendre et évaluer les politiques publiques en matière d’énergie et d’environnement
• Construire un bilan énergétique et un bilan gaz à effet de serre
• Définir et mettre en œuvre des plans d’actions de maîtrise de l’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre
• Maîtriser l’anglais appliqué à l’énergie


À l’issue de la formation, les étudiants sont capables d’occuper des postes de cadres et de répondre à des problématiques économiques liées à l’énergie, dans les grandes entreprises énergétiques, les collectivités territoriales, les cabinets de consultants énergie-climat, les agences publiques relatives aux questions énergétiques et climatiques.


EUR Green Transition Academy:


A partir de septembre 2021, les étudiants en première année du master EEET pourront intégrer une formation à la recherche interdisciplinaire labélisée par l'EUR Green Transition Academy. Cette option aura pour cible de former des futurs chercheurs et des experts de haut niveau, qui pourront travailler dans les collectivités ou organisations nationales et internationales. La poursuite de cette formation en M2 EEDD se fera uniquement en RP

Présentation

Présentation

Informations complémentaires

De par la qualité des intervenants académiques et professionnels, la formation bénéficie d’une solide réputation auprès des entreprises et des collectivités territoriales. Le nombre de stages proposés est chaque année bien supérieur au nombre d’étudiants de la promotion. Les atouts de la formation sont multiples :

  • une équipe d'enseignants-chercheurs travaillant dans le domaine de l'énergie, de l'environnement et du développement durable
  • un cycle de conférences en énergie et développement durable animé par des animées par des professionnels de haut niveau exerçant dans le domaine énergétique
  • formation aux outils quantitatifs et expérimentaux dans le domaine de l'énergie et de l'environnement
  • cours disciplinaire dispensés en anglais, ce qui permet la pratique de la langue écrite et orale dans le domaine de l'énergie
  • projet tuteurés en lien avec les thématiques de la formation
  • solide réputation de la formation auprès des entreprises et des collectivités territoriales
  • grand nombre de stages proposés
  • possibilité de suivre une formation à la recherche interdisciplinaire labélisée par la Green Transition Academy
  • possibilité de suivre la formation à distance ou en alternance

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Stage: Obligatoire
Durée : entre 3 et 6 mois
Période : entre avril et septembre
Stage à l'étranger : En France ou à l'étranger

des projets tuteuré facultatifs sont proposés aux étudiants en RP.

Admission

Admission

Condition d'accès

Accès en 2e année pour les titulaires d'un master 1re année ou diplôme équivalent, ou diplôme d'ingénieur : les candidatures à l'entrée en master 2e année sont examinées par une commission de sélection.

  • pour les titulaires d'un diplôme étranger ou autre : fournir obligatoirement une attestation de langue française telle que DELF, DALF, TCF, TEF.
    Avoir validé le niveau C1 en langue française.
  •  Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation mais travaillez dans le domaine de l'énergie, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE) ou de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).
  • En formation continue, les publics manifestant une expérience professionnelle significative sont accueillis : cadres, ingénieurs et responsables opérationnels.

Public formation continue : Vous relevez de la formation continue :

- si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,

- si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes

- si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire à cette formation ? Rendez-vous sur le site internet de l'UGA, rubrique Candidater et s'inscrire

Retrouvez toutes les dates sur le site web de la faculté d'économie :

https://economie.univ-grenoble-alpes.fr/formations/candidater/

Pré-requis

Pour candidater en M2: L3 + M1 en économie ou diplôme ingénieur en lien avec les thématiques de l'énergie et de l'environnement; bonnes connaissances en microéconomie, économétrie, économie industrielle, économie de l'environnement; anglais, niveau B1; pour les étudiants étrangers français, niveau C1

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Possibilité de poursuivre en thèse doctorale après validation du M2, ou de compléter par un autre M2 en lien avec le projet professionnel de l’étudiant.

Secteurs d'activité

secteur énergétique, cabinets de conseil énergie-climat, collectivités territoriales, organismes publics liés à l’énergie ou au climat

Métiers visés

  • analyste des marchés l’énergie
  • expert-consultant énergie/climat
  • chargé de mission ou de projets énergie/climat
  • chargé de mission plan climat air-énergie-territoire
  • économiste de l’énergie ou de l’environnement (ex. élaboration ou évaluation des politiques publiques; modélisation prospective)
  • gestionnaire de l’énergie (gestion des approvisionnements, critères d’efficacité, etc.)
  • enseignant/chercheur ou chercheur

Insertion professionnelle

Les taux d’insertion professionnelle après l’obtention d’un diplôme: 81%