Master Ingénierie de la santé

Master Ingénierie de la santé

Parcours Physique médicale radioprotection de l'Homme et de l'environnement 2e année

Présentation et objectifs

Le parcours proposé est la résultante de la fusion des parcours « Physique médicale » (PM) et « Radioprotection » (RP) de la précédente offre de formation de l'UGA. Il existera une coloration "physique médicale" ou "radioprotection" donnée au diplôme par le choix des UE du 1er semestre et du stage au 2nd semestre.  

Objectifs de la formation : 

1. Répondre aux défis modernes liés aux expositions des êtres humains aux rayonnements ionisants, dans le contexte médical ou industriel.
2. Formation solide, polyvalente, de niveau ingénieur en physique nucléaire, et en physique des rayonnements ionisants : modélisation, instrumentation, méthodes expérimentales et analyse des données; ainsi qu'en radiobiologie (interactions des rayonnements ionisants avec la matière vivante).

Deux colorations possibles :

Physiciens médicaux = problématiques liées à l’exposition des patients: utilisation diagnostique (imagerie médicale) et thérapeutique (radiothérapie) des rayonnements.
Radioprotectionnistes = protection des travailleurs, du public et de l’environnement au regard de l’exposition aux rayonnements ionisants.

Présentation

Présentation

Informations complémentaires

Le master 2e année PMRHE, spécialité Physique Médicale, est l'un des 7 masters en France à être habilité par le Ministère de la Santé pour passer le concours d'entrée à la formation du "Diplôme de qualification en physique radiologique et médicale".

Dimension internationale :

Formation tournée vers l’international

Possibilité de candidater au programme thématique "Méthodes physiques et numériques en santé" (Planned Health Graduate School).

Programme

Admission

Admission

Condition d'accès

La 2e année de master est accessible sur dossier (et / ou entretien) aux candidats ayant validé la 1re année d'un parcours compatible ou bien via une validation d'études ou d'acquis selon les conditions déterminées par l’université ou la formation.

Public formation continue : Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP)

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage

Candidature

Les modalités de candidature dépendent de votre profil. Vous êtes étudiant de nationalité française, ou vous résidez en UE, ou vous résidez dans un pays ne relevant pas de la procédure Etudes en France (voir ci-dessous), vous devez candidater via l'application ecandidat aux dates ci-dessous :

  • Pour la 1re année du master Ingénierie de la santé : saisie des candidatures en ligne entre le 18/03 et le 03/05. Entretiens pour ceux pré-selectionnés début juin
  • Vous devez aussi remplir la fiche CANDIDATURE AU MASTER 1RE ANNEE INGENIERIE DE LA SANTE (IS) - FICHE DE VOEUX DE PARCOURS DE MASTER 2E ANNEE et impérativement la joindre à votre dossier de candidature. CANDIDATURE AU MASTER 1RE ANNEE INGENIERIE DE LA SANTE (IS) FICHE DE VOEUX DE PARCOURS DE MASTER 2E ANNEE A joindre à chaque dossier de candidature
  • Pour la 2e année du master Ingénierie de la santé - parcours Physique médicale : saisie des candidatures en ligne entre le 01/04 et le 30/06
  • Vous résidez dans un des pays ci-dessous. Vous relevez donc de la procédure Etudes en France : saisie des candidatures en ligne sur le site Campus FranceLes dates de candidatures sont précisées sur ce site. La procédure "Études en France" concerne uniquement les étudiants résidant dans l’un des 41 pays suivants : Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, République du Congo Démocratique, Russie, Sénégal, Singapour, Taiwan, Togo, Tunisie, Turquie et Vietnam.

Pré-requis

Bonnes bases en physique nucléaire, physique des particules et/ou physique appliquée à la santé

Public cible

  • Etudiants issus du Master 1 IS Parcours Méthodes et Technologies en Santé
  • Etudiants issus du Master 1 Physique Parcours Recherche et Innovation
  • Etudiants issus d’autres M1 en physique ou physique appliquée à la biologie/santé
  • Elèves ingénieurs (génie biomédical, …)
  • Autres profils après examen par la commission pédagogique

Ce parcours de Master 2 est ouvert à la formation continue.

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

  • Thèses de Doctorat en Physique Médicale ou en Radioprotection
  • Formation du DQPRM (si réussite au concours)

Secteurs d'activité

  • Physique radiologique et médicale dans le secteur hospitalier
  • Laboratoires de recherche en physique médicale
  • Entreprises du génie biologique et médical
  • Organismes de régulation ou de contrôle qualité
  • Industrie de l'électronucléaire
  • Industrie du contrôle non destructif
  • Gestion des déchets radioactifs
  • ...

Métiers visés

Emplois visés coloration physique médicale :

  • Physicien Médical , via le concours du DQPRM
  • Emplois du secteur industriel en imagerie médicale, technologies pour la santé, contrôle et analyse de données
  • Enseignement supérieur et recherche (ou R&D) en physique médicale, via une thèse de doctorat.
  • M2PMRHE est un des 7 masters français habilités par le ministère de la santé pour présenter les étudiants  au concours du DQPRM.
  • Avec un conseil pédagogique constitué de 7 membres issus du domaine de la physique médicale en sus de l'équipe d'enseignants chercheurs de l'UGA.

Emplois visés coloration radioprotection :

  • Ingénieur en radioprotection
  • Activités d’expertise et de contrôle,
  • Métrologie des rayonnements
  • Industrie de l'électronucléaire,
  • contrôle non destructif,
  • situations incidentelles et accidentelles, gestion des déchets, ....
  • Un des 6 masters 100% Radioprotection identifiés par l’AIEA dans le monde. Avec un conseil pédagogique constitué de 17 membres issus du domaine de la radioprotection