Licence Droit

Licence Droit

Parcours Droit / A distance

Présentation et objectifs

L’objectif de la licence Droit est de former des juristes généralistes, maîtrisant à la fois les principales règles de méthodologie et le raisonnement juridiques. Elle fournit un socle de connaissances juridiques ainsi qu’une solide culture générale indispensables pour être en mesure d’envisager les évolutions de la discipline.

La licence Droit a vocation à permettre aux étudiants de poursuivre leurs études au niveau master afin d’accéder à l’ensemble des professions juridiques supérieures. Elle offre cependant un ensemble de connaissances et de compétences susceptible d’être mis en oeuvre dans l’exercice de certaines professions juridiques ou dans des carrières administratives accessibles par concours au niveau licence.

La formation a pour objectif de permettre à l'étudiant d'acquérir les compétences suivantes :

  • Acquisition de la méthode juridique et apprentissage du travail en autonomie
  • Acquisition de la méthode de la recherche documentaire
  • Renforcement de la culture générale et acquisition de la culture juridique permettant d’envisager une poursuite d’études en master ou de s’orienter vers des formations professionnalisantes

Présentation

Présentation

Informations complémentaires

Travaux dirigés :

De manière facultative (mais conseillée), l’étudiant peut assister à des séances de travaux dirigés organisées le samedi à Grenoble.

Les matières concernées sont les suivantes:

  • Licence 1 : Droit des personnes et Droit constitutionnel général (S1) ; Droit de la famille et Droit constitutionnel de la Vème République (S2).
  • Licence 2 : Droit des contrats et Droit administratif 1 (S3) ; Droit de la responsabilité civile et Droit administratif 2 (S4).
  • Licence 3 : Régime général des obligations et Droit des collectivités territoriales (S5) ; Droit des biens et Droit public des affaires (S6).

Devoirs maison :

L’étudiant a la possibilité de rédiger des devoirs maison qui seront corrigés et notés. La note obtenue lors de l’examen terminal pourra alors être majorée, de 0,5 à 3 points, en fonction de la qualité des devoirs rendus, soumis à l’évaluation de l’enseignant responsable du cours.
Les matières pour lesquelles des devoirs maison sont proposées sont les mêmes que celles concernées par les travaux dirigées.

Engagement étudiant :

Une bonification pourra être accordée au profit des étudiants salariés qui ont un contrat de travail supérieur à 10 heures hebdomadaires et à ceux qui sont impliqués dans une activité d’intérêt général ou artistique (voir conditions sur notre site internet).

Programme

Admission

Admission

Condition d'accès

La licence droit est non sélective. Cela implique que la première année de licence (L1) est accessible de droit aux candidats titulaires du baccalauréat ou d’un titre admis en équivalence (DAEU, capacité en droit...).

Par la suite, la deuxième année (L2) et la troisième année (L3) sont accessibles aux étudiants ayant validé un certain nombre de crédits, ou bien sur dossier via une validation d’acquis ou d’études (sous conditions).

Par ailleurs, s’agissant d’un diplôme d’enseignement à distance, il faut justifier appartenir notamment à l’une des catégories suivantes : personnes engagées dans la vie active (domaines privé et public) ; personnes chargées de famille ; étudiants engagés dans plusieurs cursus ; personnes résidant hors région grenobloise et résidant à l’étranger ; personnes empêchées pour des raisons de santé ; sportifs et artistes de haut niveau.

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire à cette formation?

Rendez-vous sur le site internet de la Faculté de droit, rubrique candidater et s'inscrire en EAD.

Pré-requis

Il est attendu des candidats en licence mention Droit :  

  • Savoir mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles et oratoires. Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. Le droit est une discipline où les qualités oratoires (la « plaidoirie ») et les qualités rédactionnelles (rédaction de courriers, d’actes juridiques, etc.) sont fondamentales. La précision qu’appelle le raisonnement juridique implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.
  • Disposer d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texte. Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à « comprendre » l’écrit. La formation en licence de droit requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et éventuellement critiquer sur la base d’un raisonnement juridique. 
  • Disposer d’aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuel. Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, et à raisonner sur des concepts. La formation en licence de droit requiert en effet une certaine capacité d'abstraction, de logique formelle et de déduction.
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail. Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. La formation en licence de droit laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
  • Être intéressé par les questions historiques, sociétales et politiques. Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entourent. Le droit ne peut en effet être étudié indépendamment des réalités humaines, sociales et politiques auxquelles il s’applique.

Public cible

1. Public en formation initiale

2. Public en formation continue

Vous relevez de la formation continue : si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,

  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage.

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Les étudiants peuvent choisir de poursuivre leurs études en master à la Faculté de droit. L’obtention d’une première année de master en droit est une condition pour présenter de nombreux examens ou concours. La seconde année de master permet, pour sa part, de terminer le cycle d’études supérieures en se spécialisant davantage.

D'autres masters nécessitant des connaissances en droit peuvent également être envisagés. Pour connaître toutes les possibilités de poursuites d'études, vous pouvez télécharger le document : " Droit : des études à l'emploi ".

Secteurs d'activité

A l'issue d'une licence en droit, les étudiants peuvent accéder à certaines professions juridiques (secrétariat juridique, secteur bancaire, immobilier, de l'assurance) ou passer des concours administratifs de catégorie A ou B (greffier, lieutenant de police, etc.). La formation dispensée pendant les trois années leur assurera le niveau requis pour ce faire tant dans les matières juridiques que dans les matières d'appui notamment en culture générale.

Avec une poursuite d'études adaptée, de nombreux secteurs d’activité sont ouverts : la justice (avocat, magistrat, greffier…) ; les métiers du conseil juridique (juriste d’entreprise, notaire...) ; les banques et les assurances ; l’administration d’Etat (inspecteur des impôts, du travail...) ; les collectivités territoriales (attaché...) ; les métiers de l’international (emploi dans une institution européenne, organisation internationale, ONG…). Certaines de ces professions sont accessibles sur concours ou examens.

Pour connaître les secteurs professionnels accessibles avec des études de droit, vous pouvez aussi consulter le document : " Droit : des études à l'emploi ".