Master Sciences de la terre et des planètes, environnement

Master Sciences de la terre et des planètes, environnement

Parcours Hydroressources

Présentation et objectifs

Le parcours "Hydroressources" vise à former des spécialistes des transferts d’eau et de substances associées capables de relever les défis sociétaux associés à l’eau et en adéquation avec les attentes du marché du travail dans ce domaine. La prospection, la conservation et la protection des eaux souterraines et de surface requièrent des compétences scientifiques aussi diverses que la géologie, la pédologie, la chimie, la physique, la microbiologie et la santé publique. Ce parcours permet l’acquisition de ce type savoir-faire pluridisciplinaire selon deux objectifs de débouchés possibles :

English support notice : Most  of the courses of the « Hydroressources » Master cursus are taught in French. Nevertheless, a specific attention is given to students having a limited french language level. Course materials (slides, exams,..) are written in english on request, the students are referred to the appropriate english literature, and a short summary of the lecture is given at its end in English on request.

1)    Continuité de l’offre de formation BAC+5 (ex spécialité professionnalisante Eaux Souterraines) s’adressant à des étudiants voulant intégrer la profession après leur master. Les métiers visés dans ce domaine relèvent de l’ingénieur opérationnel chargé de projets dans les bureaux d’études en environnement, plus spécifiquement chargés de la production d’eau potable, la gestion des eaux usées, des eaux souterraines et de surface tant du point de vue quantitatif que qualitatif.

 2)    Nouvelle offre de formation à la recherche pour des étudiants voulant se spécialiser par un  doctorat dans les domaines allant de la géochimie des contaminants dans les eaux et les sols, les transferts de matière en hydrologie ou l’hydrogéophysique. 

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

Environ 30% des enseignements sont réalisés sous forme de sorties de terrain et d’ateliers projets individuels et en groupe. Il existe en particulier sur le campus de Saint Martin d’Hères une plateforme d’équipements pédagogiques dédiée aux enseignements d’hydrologie au sens large. Cette plateforme regroupe des piézomètres répartis sur le campus et équipés de sondes multiparamètres, une station de mesure des flux dans la zone non saturée du sol, une station météorologique, une station de mesure des débits sur l’Isère ainsi qu’une station d’essais de pompage et de traçage. Cette salle de TP « grandeur nature » permet aux étudiants de s’impliquer dans des projets incluant mesures, analyse des données et rédaction de rapport.

Environ 30% des matières enseignées sont effectuées par des chercheurs ou des professionnels qualifiés dans leur discipline et appartenant à des structures telles que laboratoires de recherche, bureaux d’études, syndicats de production d’eau potable, sociétés de travaux en dépollution ou administrations de l’état. Cette formation existant depuis 1992 est en constante évolution en s’adaptant à la demande sociétale.

Dimension internationale :

Formation tournée vers l’international

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire
Durée : Master 1 : 6-8 semaines ; Master 2 : 5-6 mois
Lieu : En France ou à l'étranger

En M1, une UE stage de 6 ECTS est obligatoire. Ce stage a lieu pendant 6-8 semaines en juin-juillet ; la soutenance se fait en septembre et le stage est validé en S4 (semestre de stage). Ce stage peut se dérouler soit en laboratoire soit en entreprise. Cette construction permet de libérer le temps nécessaire aux étudiants pour faire un stage significatif, qui peut être prolongé sur tout l’été.

En M2, un stage d’un semestre (24 ECTS, que viennent compléter les 6 ECTS décrits ci-dessus) est obligatoire. Ce stage se déroule en entreprise où en laboratoire de recherche (à Grenoble ou ailleurs). Les stages en laboratoire sont encadrés dans le laboratoire d’accueil par un tuteur de stage et suivis par les responsables de parcours. Pour les stages en entreprise un « maitre de stage » dans l’entreprise est identifié, ainsi qu’un tuteur académique. Tout stage donne lieu à un mémoire individuel écrit et une soutenance publique (sauf en cas – rare – de confidentialité).

Admission

Admission

Conditions d’admission

Le M1 est ouvert aux personnes qui ont obtenu un diplôme national conférant le grade de licence dans un domaine compatible avec celui du master ou via une validation d’études ou d’acquis.

L’entrée en M2 peut être sélective. Elle est ouverte sur dossier aux candidats titulaires d'une première année de Master dans le domaine. 

 

Pour les candidats dont le pays de résidence ne relève pas du dispositif "Portail Etudes en France" (PEF), le planning des campagnes de candidatures pour l'application eCandidat est disponible ici.

 

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

 

Pré-requis

La formation intègre prioritairement des étudiants issus de formations en science de la terre, si possible avec une coloration multidisciplinaire en physique, chimie ou biologie. Des étudiants issus des parcours principalement annexes (physique, chimie, biologie) peuvent être admis si leur formation comporte des contenus géologiques, ou au minimum s'ils montrent une motivation forte et affichée pour s’introduire dans une voie disciplinaire différente de celle d’origine. 

Public visé

Etudiants en formation initiale ayant obtenu une Licence en Sciences de la Terre, Physique, ou Chimie. 

Etudiants étrangers souhaitant poursuivre leurs études dans le domaine des hydroressources en France.

Etudiants en formation continue souhaitant se perfectionner dans le domaine des hydroressources.

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Pour les étudiants intégrant le marché du travail directement après le Master : après quelques années d’activités professionnelles, spécialisations sous forme de formation continue, management d’entreprises, etc. 

Poursuite en thèse dans le domaine Eaux de surface, Géochimie, Sous-sol, : Aléas climatiques en lien avec l’eau, transfert et transformation de contaminants...   

Une réorientation vers le parcours Atmosphère-Climat-Surfaces Continentales est possible jusqu'à la fin du M1. Une réorientation vers le parcours international Hydrohasards est également envisageable, à la fin du S1.

Insertion professionnelle

Lors de l'enquête 2014-2015, 14 diplômés répondants sont sur le marché du travail (emploi+recherche). Parmi eux, 86% occupent un emploi 30 mois après leur diplôme.