Master Génie des procédés et des bio-procédés

Master Génie des procédés et des bio-procédés

Parcours Génie des procédés pour l'énergie

Présentation et objectifs

Le parcours Génie des Procédés pour l’Energie met l’accent sur l’acquisition de compétences larges, recouvrant plusieurs disciplines du domaine énergétique (Transferts Thermiques, Mécanique des fluides, Echangeurs de Chaleur, Bureau d’études thermiques, énergies renouvelables, combustion…), et de savoirs-faires technologiques les préparant à leur futur métier (nombreux travaux pratiques sur des machines industrielles, utilisation de logiciels, des projets sur un sujet spécifique de la thermique et les stages effectués durant leur cursus).

Il s’agit dans ce parcours de former des cadres techniques de haut niveau en énergétique, qui exerceront des fonctions d’ingénieur : ingénieur d’études, chargé d’affaires dans un bureau d’études, ingénieur en recherche et développement, …

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Stage "assistant ingénieur" Master 1

En M1, les étudiants effectuent un stage dans une entreprise dont l'activité est en rapport avec le parcours choisi.

L'étudiant est intégré à une équipe de l'entreprise. Il doit ainsi évoluer dans un contexte industriel et comprendre les flux opératoires et les interactions entre les différents services de l'établissement d'accueil. Cela lui permet d'expérimenter le métier d'ingénieur et mettant en pratique les connaissances scientifiques et techniques acquises.

Le stage a une durée minimale de 12 semaines. L'étudiant rédige un rapport transmis à l'entreprise et à l'enseignant tuteur. Par ailleurs, l'entreprise transmet une appréciation sur le stagiaire.

Stage "fin d'études" Master 2

Durant le stage de fin d'études de M2, d'une durée minimale de 20 semaines, les étudiants sont placés en situation d'initiative pour résoudre ou contribuer à la résolution d'un problème industriel (gestion de projet, management environnemental...) à dominante technologique ou technico-économique en rapport avec la spécialité choisie (formulation, environnement, énergétique).

A la fin du stage, la présentation d'un rapport écrit et d'une soutenance sera effectuée. Hormis le contenu technique du stage, les raisons et les motivations de son choix, l'adéquation du stage ainsi qu'un bilan de compétences seront établis dans le rapport. L'entreprise transmet également une appréciation du stagiaire.

Admission

Admission

Conditions d’admission

La 1re année de master est accessible sur dossier (et / ou entretien) aux candidats justifiant d'un diplôme national conférant le grade de licence dans un domaine compatible avec celui du master ou bien via une validation d'études ou d'acquis selon les conditions déterminées par l’université ou la formation.  La 2e année est accessible sur dossier (et / ou entretien) aux candidats ayant validé la 1ère année d'un parcours compatible ou bien via une validation d'études ou d'acquis selon les conditions déterminées par l’université ou la formation.

Public formation continue : Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Pour plus d'informations, consultez la page web de la Direction de la formation continue et de l’apprentissage

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire ?
Sachez que la procédure diffère selon le diplôme envisagé, le diplôme obtenu, ou le lieu de résidence pour les étudiants étrangers. Laissez-vous guider simplement en suivant ce lien : https://www.univ-grenoble-alpes.fr/candidater-et-s-inscrire/

3 campagnes de candidature sont organisées pour le master mention Génie des procédés et des bio-procédés :

  • Campagne 1 : Ouverture de campagne sur e-candidat : Du 04 au 22 mars 2019 inclus
  • Campagne 2 : Ouverture de campagne sur e-candidat : Du 01 au 19 avril 2019 inclus
  • Campagne 3 : Ouverture de campagne sur e-candidat : Du 29 avril au 17 mai 2019 inclus

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Dans la mesure où la formation proposée est résolument professionnalisante et diplômante à bac+5, très peu d’étudiants aspirent à poursuivre leurs études. Pour ceux qui le souhaitent, la préparation d’un Diplôme de Recherche et d’Innovation (DRI) peut constituer une opportunité intéressante. L’acquisition de compétences complémentaires peut également s’envisager à partir de formations spécifiques (Mastère de l’IAE par exemple, Mastères en mécanique ou aéronautique, Institut Français du Froid Industriel). Enfin, pour les rares étudiants ayant effectué leur stage de fin de parcours en laboratoire, la continuation en thèse est tout à fait possible, notamment en thèse CIFRE pour de grands groupes industriels (CEA, Air Liquide ou Total).

Secteurs d'activité

A l'issue du parcours Génie des Procédés pour l'Energie, les métiers visés sont ceux d'Ingénieur en Recherche et Développement en Thermique, Energétique ou Mécanique des Fluides, Chargé d'Affaires, Chef de projet ou de Conception, Ingénieur d'étude...

 

Insertion professionnelle

Lors de l'enquête 2014-2015, 29 diplômés répondants sont sur le marché du travail (emploi+recherche). Parmi eux, 90% occupent un emploi 30 mois après leur diplôme.