Master Urbanisme et aménagement

Master Urbanisme et aménagement

Parcours Design urbain (DU)

Présentation et objectifs

L’objectif du parcours Design urbain est double : répondre aux profondes mutations du territoire et au contexte de crises (économiques, écologique, démocratiques, …) déstabilisant les modalités courantes de la fabrique urbaine tout en réunissant les acteurs de la filière urbanisme-architecture-paysage pour former des professionnels capables de comprendre, d’expérimenter et de fabriquer les territoires de demain.

Le parcours Design urbain vise à la préparation au métier d'urbaniste dans le champ de la maîtrise d'oeuvre urbaine et à un apprentissage des métiers de la conception d'espaces publics, de conception et d'animation de projets urbains et territoriaux.

L'objectif de ce parcours est de doter les étudiants d'une solide culture tant sur la ville contemporaine que sur les modalités de sa fabrique. La maîtrise des outils de représentation (dessin, cartographie, film, maquette...) est par ailleurs l'une des ambitions de cette formation. La question de la représentation est en effet indispensable si on la considère non pas comme une finalité mais comme un potentiel atout d'expérimentation. Enfin, recherche et pratique, étroitement mêlées au sein de la formation, participent de cette initiation aux fabriques urbaines contemporaines. Si la formation s'appuie principalement sur des expériences portant sur différents terrains français, des cours et des ateliers sensibilisent les étudiants à la connaissance d'autres contextes européens.
Pour favoriser cette ouverture culturelle, l'Institut d'Urbanisme de Grenoble s'appuie de plus sur des partenariats avec différents établissements d'enseignement et de recherche : l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG), la Haute Ecole du Paysage, d’Architecture et d’Ingénierie de Genève (HEPIA) et l’Institut de Géographie et Durabilité de l’Université de Lausanne (IGD-UNIL), l'Ecole Supérieure d'Art de l'Agglomération d'Annecy (ESAAA)...

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

Le parcours Design Urbain est cohabilité avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble et fait partie des diplômes reconnus pour l’obtention de la qualification aux métiers de l’urbanisme délivrée par l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU).

L'enseignement de l'atelier de projet est central dans ce parcours. Il occupe au moins deux journées par semaine en Master 2 et 6 semaines intensives viennent ponctuer le premier semestre du Master 2. Au second semestre, les étudiants du Master 2 effectuent un stage de 4 à 6 mois en bureau d'étude ou en laboratoire de recherche, en France ou à l'étranger.

Le parcours Design Urbain est parfaitement adapté aux étudiants souhaitant poursuivre une mention « recherche » (souhaitant s'engager en thèse par la suite) comme à ceux intéressés par une mention « professionnelle ».

Le master 2 est également ouvert aux étudiants en formation continue.

Dimension internationale :

Formation ayant des partenariats formalisés à l’international

Les étudiants ont la possibilité de suivre une partie de leur cursus dans une université étrangère. Ces séjours académiques se déroulent en première année pour une durée d'un semestre (de préférence le premier) dans le cadre des échanges ERASMUS, SOCRATES et TEMPUS que l'Institut a mis en place depuis plusieurs années avec un large réseau d'universités européennes et internationales.

Chiffres clés

Le master Design urbain forme chaque année une vingtaine d'étudiants et enregistre plus de 95% de réussite. Au cours de l'année qui suit l'obtention de leur diplôme, la majeure partie des étudiants (plus de 85% ) trouve un emploi dans le champs de l'urbanisme et de l'aménagement.

Programme

Programme

Le parcours Design Urbain se déploie sur deux années.

MASTER 1

Le M1 comporte une majeure d’enseignement (80%) regroupant le socle des savoirs de l’urbanisme et de l’aménagement :

  • savoirs des sciences sociales appliquées à la ville,
  • savoirs de l’urbanisme,
  • savoirs et outils méthodologiques,
  • politiques et stratégies urbaines,
  • gestion de la ville
  • ainsi qu’une mineure d’enseignement préfigurant le parcours de M2. Ces enseignements spécifiques portent sur les formes sensibles et politiques de l'habiter (cours donné par des professeurs de l'école d'art d'Annecy) ainsi que sur l'urbanité et les ambiances de l'espace public (cours donné par des professeurs de l'école d'architecture de Grenoble).

Tout au long de l’année, les étudiants participent à un atelier de projet urbain qui fait suite à une commande émanant de collectivités publiques, d’organismes publics, parapublics ou privés avec lesquels l’Institut établie une convention.

MASTER 2

Alors que la première année de master se déroule comme un cursus universitaire classique, la deuxième année fait la part belle aux ateliers de projet.

Les ateliers projet
Au premier semestre, deux jours par semaine sont consacrés aux ateliers et six semaines intensives d'atelier ponctuent le semestre.
Les ateliers de projet font toujours l'objet d'une commande émanant de collectivités publiques, d’organismes publics, parapublics ou privés avec lesquels l’Institut établit une convention ; ils font l'objet d'expérimentations diverses (transects, itinéraires, fabrique in situ d'espace public,... ) et donnent toujours lieu à des propositions d'aménagement singulières et/ou paradigmatiques. Celles-ci sont systématiquement exposées et mises en débat lors de restitutions publiques (exposition, publication, plateau radio …) en présence des habitants, de professionnels et d'élus.

Les temps de séminaires
Les cours théoriques sont dispensés sous forme de séminaires par des enseignants-chercheurs et visent à mettre en perspective les savoirs techniques avec les dernières avancées de la recherche. Leur ambition est d'appréhender théories et histoires de la conception urbaine, de comprendre les mutations à l'oeuvre au sein de la ville et des territoires contemporains, et d'anticiper les recompositions socio-spatiales à venir. Une partie des cours est donnée à l'Ecole d'Architecture de Grenoble.

Le cours de représentation
L'objectif de ce cours pratique qui invite les étudiants à expérimenter différents outils de représentation graphique (comme la photographie, la vidéo, la cartographie, …) est de donner à voir et à penser les territoires contemporains. La première semaine de l'année est d'ailleurs consacrée à cette question. Il s'agit d'une semaine inaugurale organisée chaque année par un artiste différent.

Le projet de fin d’étude
Le second semestre est consacré à l’élaboration du projet de fin d’étude. Il s’agit d’un travail personnel dont le sujet – construit par l’étudiant – répond à une problématique contemporaine de l'urbanisme. Dans le cas d’étudiants poursuivant une mention «recherche», ce travail de fin d’étude donne lieu à la rédaction d’un mémoire de recherche. Pour les autres, il s’agit de concevoir un projet urbain. Dans tous les cas,

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire
Durée : De 4 à 6 mois
Période : Master 2 Semestre 10
Lieu : En France ou à l'étranger

Admission

Admission

Conditions d’admission

En Master 1

Les étudiants admissibles en première année de master sont titulaires d’une Licence ou d'un diplôme équivalent (bac+3). Le parcours Design urbain ne constitue pas nécessairement une continuité d'études antérieures. Une orientation est organisée en début de première année (test écrit et entretien). Cette orientation permet de vérifier si les compétences acquises précédemment garantissent une bonne insertion des étudiants en master.

En Master 2

Les étudiants doivent avoir réussi la 1re année du parcours Design urbain.

Les étudiants en provenance d'autres masters (dans le champ de l'urbanisme et de l'aménagement) ou les titulaires de diplômes d'architectes, de paysagistes ou d'ingénieurs peuvent présenter leur candidature : un entretien permettra de vérifier s'ils ont acquis les compétences en urbanisme nécessaires pour un accès direct en 2e année.

 

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Public visé

Les étudiants du parcours Design urbain proviennent de formations diversifiées (niveau Bac + 3 min.). Les champs disciplinaires d'origine les plus fréquemment retenus pour les formations initiales sont : l’aménagement, l'architecture,  l'art,  le droit, la géographie, l'histoire, le paysage, la science politique, la sociologie et l’urbanisme.

Capacité d'accueil

25 étudiants en M1 et 25 en M2

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

A l’issue de la formation, il arrive que certains étudiants poursuivent leurs études et se spécialisent dans les champs du paysage, de l’environnement, de la politique de la ville, de la conduite de projets artistiques et culturels dans l’espace public, des transports et des mobilités,...

Certains étudiants, issus de la mention « recherche » notamment, poursuivent leur carrière universitaire par un doctorat en urbanisme à l'aide de bourses de l'Ecole doctorale, des Structures Fédératives de Recherche, de programmes de recherche divers, de convention CIFRE,...

Secteurs d'activité

Compétences acquises

A l’issue de la formation proposée au sein du parcours Design urbain, les étudiants développent plusieurs champs de  compétences propres aux activités de l’urbaniste. Celles-ci relèvent :

  • de la connaissance des territoires, de la planification et de la mise en projet d'orientations stratégiques : observation, étude, analyse, évaluation, prospective, expérimentations et concertation,
  • de la programmation et de la composition urbaine, de l’aménagement, du projet urbain : conception et mise en œuvre
  • comme de la gestion territoriale : politique de la ville, gestion d’opération....

Structures d'emploi

Le diplôme reconnu par l’APEREAU (Association pour la Promotion de l'Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme) permet l’inscription de droit sur la liste de l’OPQU (Office Professionnel de Qualification des Urbanistes), qui amène à la qualification après deux ans d’exercice. Les diplômés peuvent donc exercer la profession d’urbaniste aussi bien en France qu’à l’étranger dans les champs de l’analyse, de la prospective, du développement social urbain, de la gestion urbaine.
Ils se placent en France ou à l'étranger, dans les cabinets d’architecture, de paysage et d’urbanisme, les bureaux d’études privés, les agences d’urbanisme, les sociétés de conseil et d'expertise, les Conseils d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement, les sociétés d’économie mixte, dans les services des collectivités territoriales et chez les promoteurs publics ou privés.

Métiers visés

  • consultants,
  • chargés d’études,
  • chargés de mission,
  • assistants à maîtrise d’ouvrage comme à la maîtrise d'oeuvre,
  • attaché territorial (spécialité urbanisme).