Master Sciences du langage

Master Sciences du langage

Parcours Médiations langagière et culturelle : en contexte de surdité ou en situation de conflits

Présentation et objectifs

Le parcours Médiations langagière et culturelle  : en contexte de surdité ou en situation de conflits vise à former les étudiants à une expertise linguistique, sociolinguistique et didactique de la médiation dans deux orientations professionnelles différentes :

-          Médiation en contexte de surdité

-          Médiation en situation de conflits

 Ce parcours repose sur une articulation dynamique des contenus théoriques, réflexifs et pratiques qui visent à acquérir des savoir-faire professionnels autour des différentes dimensions de la médiation :

-          Analyser les situations d’un point de vue sociolinguistique (pratiques et représentations sociales)

-          Saisir les enjeux et les problématiques de la médiation d’une situation donnée/d’un contexte donné

-          Evaluer et identifier les besoins de médiation d’une situation donnée

-          Développer des ressources, outils, supports pour accompagner la mise en place de dispositifs de médiation

 

La formation s’organise autour d’enseignements communs aux deux orientations qui visent à acquérir des compétences dans le domaine de l’analyse du discours, des interactions, des représentations sociales, des problématiques langagières et culturelles liées à l’intercompréhension dans des situations bi-plurilingues, des dispositifs de transmission de l’information multimédias, et dans le domaine de la didactique.

De façon complémentaire, certains enseignements sont spécifiques à chaque orientation. Ils visent à acquérir les contenus liés à la spécialisation professionnelle des étudiants dans une des deux orientations.

 

Objectifs

-          Médiation en contexte de surdité

L’orientation médiation en contexte de surdité vise à former des professionnels en charge de l’accompagnement et la mise en place de dispositifs d’accessibilité qui occuperont les missions suivantes :

-          Sensibilisation des acteurs à la médiation en contexte de surdité

-          Accompagnement à la mise en place de dispositifs de médiation de l’information (adapter, transposer l’information au contexte linguistique, expérientiel, culturel, représentationnel de chacun) pour favoriser l’accès à l’information/aux savoirs des publics sourds

-          Réflexion, élaboration, proposition d’outils, de supports, et de dispositif plus largement qui permettent et garantissent l’accessibilité à l’information/aux savoirs des publics sourds

 

-          Médiation en situation de conflits

L’orientation médiation en situation de conflits vise à former des professionnels en charge de la gestion de conflits qui occuperont les missions suivantes :

-          Sensibilisation des acteurs à la médiation en situation de conflits

Appréhender les mécanismes linguistiques, contextuels voir psychologiques de la violence

-          verbale dans des relations interpersonnelles ou professionnelles, déjouer l’agressivité par la pratique et la conduite du dialogue pour déjouer les malentendus et les conflits verbaux.

-          Réflexion, élaboration, proposition d’outils, de supports, et de dispositif plus largement qui permettent et garantissent de déjouer la violence verbale

 

Atouts de formation

La spécificité du parcours s’appuie sur une dynamique recherche-action-formation développée au sein du laboratoire LIDILEM tant dans l’expertise linguistique, sociolinguistique et didactique développée dans le domaine de la surdité que dans le domaine de la médiation en situation de conflits. Le socle de la formation s’appuie de façon complémentaire sur l’expertise des enseignants-chercheurs du LIDILEM dans les problématiques de médiation, d’interculturalité et de transmission de l’information dans d’autres domaines : sociolinguistique du bi-plurilinguisme, didactique du FLE, didactique du français écrit, ingénierie numérique de la formation en langues, informatique, etc..

Programme

Programme

    Master 1re année

    • Semestre 7
      • Semestre 8

        Master 2e année

        • Semestre 9
          • Semestre 10

          Admission

          Admission

          Conditions d’admission

          Accès en M1

          • Orientation situation de conflits

          Formation initiale : licence dans les domaines des sciences humaines et sociales (métiers de la santé, sociologie, psychologie, philosophie, ethnologie, linguistique).

          Formation continue : Professionnels en exercice ou en recherche d’emploi qui souhaitent acquérir une compétence de médiation en situation de conflit. Si vous ne possédez pas un diplôme de niveau bac+3, vous devez déposer une demande de VAPP
           
          • Orientation contexte de surdité

          Formation initiale : Compte tenu du caractère professionnalisant de cette filière, il est nécessaire de pouvoir justifier d’une formation liée aux domaines de la surdité et de la LSF niveau Bac +3.

          Formation continue : Professionnels en exercice ou en recherche d’emploi qui souhaitent acquérir une compétence de médiation auprès du public sourd. Si vous ne possédez pas un diplôme de niveau bac+3 (même conditions que pour la formation initiale), vous devez déposer une demande de VAPP/VAE.

          Formations initiale / continue : Niveau LSF B1 en  cours (attestation d’une association ou université demandée)

           

          Accès en M2

          • Passage de droit en M2 avec le M1•

          • Sur avis de la commission pédagogique pour les étudiants issus d’une formation hors LMD

          • par validation des études ou des acquis personnels ou professionnels : sur décision individuelle, après examen du dossier par une commission pédagogique de validation

           

          Public formation continue :

          Vous relevez de la formation continue :

          • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
          • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
          • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

           Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).