UE Sémantique lexicale

Diplômes intégrant cet élément pédagogique :

Descriptif

Master Sciences du Langage (Linguistique)

UE :  Sémantique : figement linguistique et phraséologismes

Après avoir été longtemps marginalisés en linguistique, les phénomènes de figement et de semi-figement sont aujourd’hui devenus centraux dans plusieurs cadres théoriques contemporains (Théorie Sens-Texte, lexiques- grammaires, linguistique cognitive et grammaires de construction).  Ils sont également cruciaux pour les théories de l’acquisition, la didactique des langues, aussi bien  que  pour  l’analyse syntaxique ou sémantique. Ils ont enfin des débouchés en analyse du discours, notamment pour l'étude des genres dans lesquels sont mobilisées des séquences stéréotypées. Le cours prendra appui sur différents corpus, sur des dictionnaires généraux et spécialisés, et fera  appel  également  aux compétences des étudiants  étrangers dans leurs propres  langues.

Pré-requis

- notions de base en linguistique générale et en linguistique française : phonème, morphème, énoncé, phrase …

- notion de base en sémantique : sens, référence, dénotation, relations sémantiques...

- notions de base en syntaxe : structure en constituants, complémentation verbale et nominale …

- notion de base en linguistique de l'énonciation et du discours : deixis, anaphore, connecteurs, chaînes de référence,

- notions de base en lexicologie : lexie, lexème, lemme, mot-forme, ambiguïté, polysémie.

Compétences visées

- Distinguer les différents types d'unités phraséologiques propres aux langues naturelles (collocations, routines discursives et pragmatèmes, locutions, parémies).

- Décrire les propriétés sémantiques et l'intégration syntaxique des phraséologismes dans l'énoncé ; distinguer figement sémantique et figement syntaxique.

- Identifier les phraséologismes dans différents types de discours (ex. discours de presse,  discours scientifique)  en se situant dans une perspective d'analyse du discours.

Bibliographie

Anscombre, J.-C. (2000). La parole proverbiale, Paris : Larousse

Anscombre, J.-C. &  Mejri, S. (2011). Le figement linguistique :  la parole entravée. Paris : Honoré Champion.

Anscombre, J.-C., Darbord, B. & Oddo, A. (2012). La parole exemplaire : introduction à une étude linguistique des proverbes. Paris : Armand Colin.

Amossy R. & Herschberg Pierrot,  A. (1997). Stéréotypes et clichés.  Langue. Discours.  Société. Paris : Nathan Université.

Cowie A. (ed.) (2001). Phraseology : theory, analysis, and applications. New- York : Oxford University Press.

Fónagy I. (1997). Figement et changement sémantique, in La Locution entre  langue  et   usages. In Martins-Baltar, M.  (ed.), Fontenay-Saint-Cloud : ENS Editions, 131-164.

Gonzalez-Rey, I. (2002). La phraséologie du français. Toulouse :  Presses  universitaires    du Mirail.

Granger, S. & Paquot, M. (2008). Disentangling the phraseological web. In  Granger, S. Meunier, F. Phraseology: An interdisciplinary perspective. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins.

Gross G. (1986). Les expressions figées en français : noms composés et autres locutions. Paris, Ophrys.

Gross, G. (2012). Manuel d’analyse linguistique. Lille : Presses Universitaires du Septentrion.

Grossmann, F. & Tutin, A.   (eds) (2003). Les collocations: analyse et traitement,  Amsterdam :  De Werelt.

Grossmann, F. & Tutin, A. (2007). Motivation of lexical associations in collocations: the case of intensifiers for “nouns of joy”, in Wanner L. (ed), Selected Lexical and GrammaticalIssues in the Meaning-Text Theory In honor of Igor Mel’čuk. Amsterdam (Pays Bas) Philadelphia (USA), John  Benjamins, 139  -165.

Kleiber G. (1989a). Sur la définition du proverbe. (Repris en 1994 dans

Nominales, Armand Colin :  207-224).

Kleiber G. (1989b).  Généricité et typicalité. Le français moderne, 57 : 127- 153.

Kleiber G.   (2000). Sur le sens des proverbes. Langages,139 :   39-58.

Hoey M. (2005). Lexical priming : A New Theory of Words and Language. London: Routledge

Longrée, D., & Mellet, S. (2013): Le motif : une unité phraséologique englobante ? Étendre le champ de la phraséologie de la langue au discours.  Langages, 189,.65-79.

Mejri, S. (2001). La structuration sémantique des énoncés proverbiaux. L'informationGrammaticale, Vol 88, n° 88.

Nunberg G., Sag I., & Wasow Th. (1994). Idioms.  Language, vol 70, n°3, 491-538.

Polguère, A. (2003). Lexicologie et sémantique lexicale. Montréal : Presses de l'université de Montréal.

Schapira, Ch. (1999). Les stéréotypes en français. Paris : Ophrys.

Tutin A, & Grossmann F. (2002). Collocations régulières et irrégulières : esquisse de typologie du phénomène collocatif. Revue française de Linguistique appliquée, « Lexique : recherches actuelles », vol. VII-1.   7-25.

Tutin, A., & Legallois, D. (eds) (2013). Vers une extension du domaine de la phraséologie.

Langages, 189.

Tutin, A. & Grossmann, F. (2013). L'écrit scientifique: du lexique au discours. Autour de Scientext. Rennes: Presses Universitaires de Rennes.

Informations complémentaires

Méthode d'enseignement : En présence
Lieu(x) : Grenoble - Domaine universitaire
Langue(s) : Français