Master Psychologie

Master Psychologie

Parcours Psychologie du travail et ergonomie 1re et 2e année

Présentation et objectifs

Le master professionnel Psychologie du travail et ergonomie est un diplôme national de troisième cycle (Bac + 5) dont l'obtention ouvre droit au titre (protégé) de PSYCHOLOGUE. Il bénéficie d’une grande expérience acquise dans  le domaine de la psychologie du travail et du management des ressources humaines, à travers l’ex-DESS de psychologie du travail créé en 1975 et devenu master de psychologie du travail en 2004.
Cette spécialité est axée sur le management du changement organisationnel, de la sécurité et de la mobilisation des ressources humaines. Elle vise notamment à appliquer les connaissances acquises (aussi bien en psychologie sociale, en psychologie du travail et en ergonomie) à la conduite du changement, à la gestion de la motivation, des relations interpersonnelles d’influence et des conflits, à la transformation des conditions de travail et de sécurité, à la formation et à la transformation des attitudes et comportements ainsi qu’à l’évaluation et à la mobilisation des ressources humaines.

Présentation

Présentation

Dimension internationale :

Formation tournée vers l’international

L’ouverture de la formation à l’international se traduit d’une part par l’accueil et l’envoi d’étudiants à l’étranger à travers les programmes d’échanges ERASMUS-SOCRATES, notamment en M1 (Pologne, Roumanie, Espagne, Allemagne, Italie, Angleterre, etc.). En M2, le master accueille également des candidatures de pays étrangers (environ 5-10 % en moyenne) dont des pays européens (Pologne, Roumanie, Russie, Norvège), des pays d’Amérique latine (Venezuela, Argentine, Colombie, etc.) ou de l’Afrique (Côte d’Ivoire, Gabon, Tunisie, etc.) ou d’Asie (Indonésie). Par ailleurs en vue de permettre aux étudiants du master de faire des stages à l’étranger, l’essentiel des enseignements de la 2e année est regroupé sur le 1er semestre.

Compétences visées

Détail des compétences : - faire un diagnostic ou un audit organisationnel - diagnostiquer les résistances et accompagner un changement - développer des actions fondées sur les croyances et les représentations - concevoir et animer une formation professionnelle, - mettre en œuvre des démarches d’analyse des compétences et des emplois (classification professionnelle, GPEC) - analyser et proposer des mesures pour prévenir un risque du point de vue de la psychologie (diagnostic de sécurité, analyse d’un accident, prévention des risques professionnels, des risques psychosociaux, de santé, etc.), - évaluer et motiver le personnel autour d’un projet d’entreprise - entreprendre une démarche ergonomique - contribuer à l’insertion professionnelle des personnes (CIBC, etc.)

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire
Durée : 500h minimum
Lieu : En France ou à l'étranger

En deuxième année de master (M2), l’étudiant doit effectuer un stage d’une durée de 500 heures minimum à temps plein (ou d’une durée équivalente répartie dans le temps) dans tout organisme, public ou privé, national ou international : entreprise industrielle, hôpital, organisme de formation ou d’insertion, centre de bilan de compétences, cabinet conseil, agence d’intérim, etc.
Le directeur de la spécialité coordonne et approuve les thèmes de stage et une première formulation des thèmes de mémoire.
Pendant la durée du stage, l’étudiant est placé sous la responsabilité d’un directeur de stage dans l’institution d’accueil et d’un directeur de stage universitaire, membre de l’équipe pédagogique du master (et également directeur du mémoire de l’étudiant).

Ce temps de stage est obligatoire pour accéder au titre de Psychologue.

N.B. : En aucun cas, le stage ne pourra se poursuivre au-delà du 30 septembre

Admission

Admission

Conditions d’admission

Accès en M2

Le Master 2 Psychologie du travail donne accès au titre protégé de psychologue et à ce titre, l'entrée en M2 suppose l'acquisition d'une licence et d'un master (ou maîtrise) en psychologie ou tout diplôme jugé équivalent.  

L'admission en 2e année se fait par décision individuelle du Président de l'Université, sur proposition de la commission,  en 2 étapes : examen des dossiers, puis entretien avec un jury. 

* ADMISSIBILITE :

 

I - Conditions de recevabilité des candidatures :

 

L’examen des dossiers se fonde sur le type de parcours de l’étudiant, notamment en M1, et sur la qualité de son dossier. Celui-ci doit obligatoirement avoir validé la première année du master (M1) en psychologie avec un parcours conséquent dans le domaine de la psychologie du travail, de la psychologie sociale, de la psychosociologie des organisations, ou de l’ergonomie ou justifier d’une formation jugée suffisante par une commission ad hoc (niveau bac + 4).

 

II - Critères de classement des candidats ayant satisfait au point 1 :

 

1 - Avoir occupé des fonctions de psychologue du travail ou de gestionnaire des ressources humaines (GRH) (1 mois minimum, éventuellement atteint par l'addition de différentes vacations) validées par la présentation de bulletins de salaire.

 

2 - Classement des candidats d'après les mentions et la moyenne des notes obtenues dans les UE de la 1ère année de master (M1) et sur la base de la note du mémoire, et/ou la moyenne des notes obtenues à la licence (niveau L).

 

3 - Critères additionnels (pour départager les candidats) :

                - avoir été salarié dans deux ou plusieurs établissements juridiquement différents (1 mois minimum dans chaque établissement). Les emplois doivent avoir été tenus à des postes de production ou d'exécution, dans des activités d'animation (ex: centres de vacances), d'enseignement et d'éducation (ex. : surveillants d'internats et d'externats), des activités administratives, etc. (validés par une photocopie des bulletins de salaires).

-                          - avoir contribué par des actes concrets à la promotion de la psychologie du travail : participation active à des manifestations de psychologie du travail (colloques, congrès, séminaires, association de promotion de la psychologie du travail, etc.).

 

* ADMISSION :

 

Les candidats retenus en fonction des critères ci-dessus, et de l’examen des résumés des productions (mémoire de recherche, travaux personnels, publications,  etc.), sont convoqués pour un entretien devant un jury composé du responsable de la spécialité, d’un membre de l’équipe pédagogique ainsi que d’un psychologue du travail praticien. Les candidats des universités étrangères (ne résidant pas en France) pourront, suivant le cas, être dispensés de l’entretien ou avoir un entretien téléphonique ou par skype.

 

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

 

 

Candidature

M1 : candidatures ouvertes du 15 mai au 30 juin 2017 via l'application e candidat :

https://ecandidat.univ-grenoble-alpes.fr

 

M2 : Candidatures ouvertes du 12 mai au 12 juin 2017 via l'application e candidat :

https://ecandidat.univ-grenoble-alpes.fr

Public visé

Le master professionnel  psychologie du travail et ergonomie est ouvert  en formation initiale et en formation continue à des étudiants titulaires d’une licence et d’un master (ou maîtrise) en psychologie ou d’un titre jugé équivalent.  Il accueille 20 étudiants dont 5 au titre de la formation continue.

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Allemand courant niveau B1

Les étudiants titulaires du master professionnel Psychologie du travail et Ergonomie sont en principe destinés à occuper un emploi de psychologue du travail à leur sortie. Néanmoins,  ceux qui le souhaitent peuvent poursuivre des études doctorales  en psychologie du travail  et en ergonomie, à condition toutefois de valider des UE complémentaires de méthodologie pour ce qui est du Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie et de l’école doctorale SHPT auxquelles est adossée le master.

Secteurs d'activité

L'insertion professionnelle est tournée vers les métiers de Conseil, responsable et/ou chargé(e) d’étude et/ou de mission, consultant
Le master professionnel s’articule autour de 4 grandes catégories de métiers qui permettent selon les tendances du marché du travail aux diplômés d’avoir un choix pour leur insertion professionnelle. Ceux-ci ont le choix entre plusieurs métiers dont :

  • Métiers de l’insertion professionnelle (Centre de bilan de compétences, formation de publics en recherche d’emploi, accompagnement aux projets d’insertion professionnelle, etc.)
  • Métiers en lien avec la GRH (responsable RH, responsable ou chargé de formation, de recrutement, de gestion des emplois et des compétences, etc.)
  • Métiers en lien avec la santé au travail, la sécurité, la prévention et la gestion des risques professionnels (chargé de mission sécurité, consultant ou intervenant en risques psychosociaux, etc.)
  • Métiers liés à l’ergonomie (ergonomes des conditions de travail, ergonomie des interfaces, etc.)

 Les secteurs d'activité sont très variés :

  • Secteur privé : entreprises, profession libérale, cabinets de consultants, associations (insertion, missions locales, etc.)
  • Secteur public ou para public (Hôpitaux, Pôle emploi, ANACT, INRS, INRIA,  collectivités territoriales, etc.)

Le master bénéficie d’un très bon taux d’insertion professionnelle. Selon les enquêtes de l’Observatoire des formations et de l’insertion professionnelle, l’insertion à 30 mois après l’obtention du diplôme pour les diplômés 2008, 2009, 2010, et 2011 montre que régulièrement plus de 80% des répondants ont un emploi stable et qualifié. De plus, en moyenne, entre 66 et 92% de nos diplômés, travaillent suivant les années, en région Rhône-Alpes. De même, on note une certaine ouverture et une certaine mobilité des diplômés sur les autres régions de France (PACA, Ile de France, Alsace, Franche-Comté, Martinique, Réunion, etc.) et à l’international (Norvège, Russie, etc.).