Master Psychologie

Master Psychologie

Parcours Psychologie clinique - Pratiques thérapeutiques 1re et 2e année

Présentation et objectifs

 

Le Master en Psychologie Clinique propose un choix de trois orientations professionnelles.

1. Option professionnelle « Pratiques psychothérapeutiques »
Cette option apporte aux futurs psychologues cliniciens des connaissances précises en psychopathologie et des compétences dans les  diverses techniques de l'évaluation du fonctionnement psychologique (domaines affectifs, socio-relationnels et cognitifs) et de la personnalité. A travers les cours et le stage professionnel, les étudiants acquièrent des connaissance théoriques et pratiques sur les techniques thérapeutiques employées par les psychologues cliniciens dans divers contextes (milieu psychiatrique, services de santé et protection sociale...).
Cette formation encourage les étudiants à développer leur capacité à évaluer de manière critique les différentes formes d'interventions thérapeutiques et leur efficacité ; clarifier le rôle du psychologue et les apports des interventions psychologiques dans la prise en charge globale des patients.

 

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire

Pour obtenir le titre de psychologue, un stage professionnalisant de 500h est obligatoire

M1 : 200 h

M2 : 300h .

Admission

Admission

Conditions d’admission

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

 

Et après ?

Et après ?

Secteurs d'activité

Pour l'orientation recherche clinique
les diplômés peuvent viser des emplois de chercheurs en psychologie (de type ingénieurs d'étude) ou de psychologues dont la spécificité du poste est la recherche (laboratoires pharmaceutiques, hôpitaux généraux et spécialisés, ministères et collectivités territoriales - santé, justice, DASS).

Pour l'orientation professionnelle
Les débouchés professionnels, les secteurs d'activité sont à différencier par parcours.

  • Pour le Parcours Santé : Hôpital général dans ses différentes spécialités, hôpitaux spécialisés, organismes et associations d’aide aux malades et à la réinsertion sociale, activité professionnelle en libéral.
  • Pour le parcours Pratiques psychothérapeutiques : secteur sanitaire, Hôpitaux Généraux, Centres Hospitaliers Spécialisés, Hôpitaux de jour, CMP, CATTP, secteur médico-social et champ du handicap, CMPP, CAMSP, SESSAD, ITEP, EHPAD, MAS-FAM, IME, ESAT, secteur social, services départementaux (établissements de l’ASE, MECS, etc.) ou communaux (CCAS, crèches, etc.).
  • pour le parcours Psycho-criminologie : secteur sanitaire, Hôpitaux Généraux, Centres Hospitaliers Spécialisés, Hôpitaux de jour, CMP, CATTP,
    secteur médico-social et champ du handicap, CMPP, CAMSP, SESSAD, ITEP, EHPAD, MAS-FAM, IME, ESAT,
    secteur social, services départementaux (établissements de l’ASE, MECS, etc.) ou communaux (CCAS, crèches, etc.),
    milieu hospitalier (CHU), CAUVA, centre d'accueil d'urgence des victimes d'agressions physiques et sexuelles,
    Justice, réseaux nationaux et européens de l'INAVEM (Institut National d’Aide aux Victimes et de Médiation), réseaux nationaux de l'ADIAV (Association d'aide et d'information aux victimes), P.J.J. (Protection Judiciaire de la Jeunesse), antennes régionales du centre Primo Lévi (prises en charge des personnes victimes de tortures), C.U.M.P. régionales (cellules d'urgence médico-psychologique),
    Plan rouge (équipe médico-psychologique d'intervention d'urgence),
    secteur psycho-criminologie clinique : milieu carcéral et pénitentiaire, maison d'arrêt et centre pénitentiaire, suivi post-pénal, personnes sous suivi socio-judiciaire ou sous injonction thérapeutique, pôles régionaux du traitement des agresseurs sexuels (S.M.P.R).