Master Géographie, aménagement, environnement, développement

La formation propose le ou les parcours suivants :

Présentation

Le Master Sciences Humaines et Sociales mention Géographie, Aménagement, Environnement, Développement est une formation qui se décline en 7 parcours portés par des équipes pédagogiques et scientifiques mobilisées autour de projets référés à des enjeux de qualification et de professionnalisation :

- M1 + M2 Ingénierie du développement territorial et de la transition (IDT²)

- M1 + M2 Géographie, Informations, Interfaces, Durabilité, EnvironnementS (GEOÏDES) 

- M2 GEOgraphies, eSPaces, Homme/Environnement, REssources, Systèmes (GEOSPHERES)

- M1 + M2 Innovation et territoire (ITER)

- M1 + M2 Maîtrise d’ouvrage du bâti (MOBAT)

- M2 International Development Studies: Sustainability, Participation, Innovation (IDS)

- M2 Tourisme, Innovation, Transition (TIT)

Un tronc commun de formation est mis en place en Master 1 et Master 2, et des UE sont mutualisées entre les parcours selon les besoins pédagogiques. Les UE composant le tronc commun ont été sélectionnées sur la base de 3 critères :

1/ un intérêt pédagogique partagé entre les étudiants des différents parcours de la mention, afin de développer durablement une culture commune entre les différentes orientations thématiques constitutives de l’offre de compétences ;

2/ une cohérence pédagogique et technique à l’échelle de la mention (orientations méthodologiques, logiciels utilisés) ;

3/ une capacité d’accueil élargie pour optimiser les coûts de formation.

Les intervenants de ces UE seront mandatés pour concevoir et transmettre un socle commun de compétences de façon non thématique, de manière à assurer le renforcement de l’interdisciplinarité et une meilleure articulation des parcours de formation.

Le tronc commun d’enseignement partagé entre tous les parcours représente 30 ECTS (25 % du total), soit 208 heures de formation réparties entre M1 et M2. Il est composé de :

- 3 UE disciplinaires de 6 ECTS en M1 [soit au total 18 ECTS / 120 h] ;

- 2 UE non disciplinaires de 6 ECTS d'UE d'anglais (48 h) et 6 ECTS d'UE de Préparation à l’Insertion Professionnelle (40 h) réparties par moitié entre M1 et M2 [soit au total 12 ECTS / 88 h]

 

Objectifs

Les parcours de formation préparent les étudiants à une insertion professionnelle dans l’ensemble des champs des métiers de la géographie et du territoire, dans toutes leurs dimensions culturelles, socio-économiques et environnementales liées aux processus d’aménagement, d’animation de développement  local, de développement durable et de transition.

- M1 + M2 Ingénierie du développement territorial et de la transition (IDT²) : métiers de l’observation territoriale, de la transition énergétique, des études et de la prospective ; de la conception, de l’animation et de l’évaluation de projets de territoires ; de la géomatique, dans les champs professionnels du développement durable et de l’aménagement des territoires : développement économique, développement social et solidaire ; planification et politiques publiques ; gestion de l’environnement, durabilité, énergie et climat ; développement urbain et rural ; métropolisation et périurbanisation ; transports et mobilités ; tourisme ; agriculture ; patrimoine ; culture… 40% des étudiants trouvent un emploi dans une collectivité locale / 1/3 dans une association ou une ONG, près de 15%  dans une entreprise privée ou création de leur propre activité, 5% poursuivent en thèse (source : enquête d’insertion)

 - M1 + M2 GEOÏDES : métiers actuels ou émergeant dans le champ du diagnostic et de la transition environnementale, climatique et énergétique ; métiers de l’évaluation des risques et de la géomatique. Exemples : chargé(e) de mission (développement local), chargé(e) d’analyses et de développement, chargé(e) de mission Climat et Territoire, chargé(e) de la protection du patrimoine naturel, chargé(e) d’affaires, chargé(e) de communication scientifique, Ingénieur(e) environnement, ingénieur(e) R&D, responsable environnement, ingénieur en géomatique ; métiers de la recherche et/ou de l’enseignement (enseignant(e) chercheur(se), Chercheur/chercheuse en géographie, Enseignant(e) d’enseignement général).

- M2 GEOSPHERES : enseignant(e) chercheur(se), chercheur/chercheuse en géographie, enseignant d’enseignement général, chargé(e) de mission (développement local), chargé(e) d’analyses et de développement, chargé(e) de mission Climat et Territoire, chargé(e) de la protection du patrimoine naturel, chargé(e) d’affaires, chargé€ de communication scientifique, ingénieur environnement, Ingénieur(e) R&D, responsable environnement, Ingénieur en géomatique ; métiers émergeant dans le champ de la transition environnementale, climatique et énergétique.

- M1 + M2 Innovation et territoire (ITER) : postes à responsabilités dans tous les domaines classiques de la recherche, de l’enseignement supérieur, du développement, du consulting, de l’animation, du tourisme et de l’aménagement du territoire mais aussi dans les secteurs des collectivités, des associations culturelles et artistiques où l’on réclame de plus en plus des professionnels  autonomes, avec une grande capacité d’initiative, de la créativité, de l’ouverture d’esprit, un goût pour le travail en réseau, pour la recherche et le développement en plus des savoirs techniques et scientifiques classiques du géographe, de l’urbaniste, de l’aménageur et du développeur ou du responsable culturel.

 - M1 + M2 Maîtrise d’ouvrage du bâti (MOBAT) : Le master Mobat prépare à l’ensemble des postes à responsabilité dans le domaine de la maîtrise d’ouvrage immobilière. Celle-ci touche toutes les activités de construction de logements, de bureaux, de locaux médico-sociaux ou hospitaliers ainsi que divers bâtiments de service d’activités. Les principaux métiers cibles sont ceux de chargé d’opérations, responsable gestion de patrimoineet responsable entretien et rénovation.

 - M2 International Development Studies (IDS) : métiers de la coopération au développement : lutte contre la pauvreté et les inégalités, économie sociale et solidaire ; politiques publiques ; gestion de des ressources naturelles, durabilité, participation, interculturalité. Fonctions d’étude, de conception, d’animation, de gestion et de coordination de projets de développement territoriaux dans la coopération internationale (en tant que chef de projet, chargé d’études, coordinateur, gestionnaire de projets, cadre territorial, responsable de projet ou consultant). Secteurs d’emplois : organismes de développement publics (collectivités territoriales, ministères, institutions internationales), privés, et non gouvernementaux.

 - M2 Tourisme, Innovation, Transition (TIT) : Études doctorales,métiers de l’étude et du conseil dans le domaine de l’aménagement et du développement territorial, du tourisme et des loisirs, dans le secteur associatif, privé et public (associations de développement, ONG et organisations intergouvernementales, bureaux d’étude, collectivités territoriales, services de l’État, structures intercommunales). Fonctions concernées : agent de développement, chargés d’étude, chargé de mission, consultant, entrepreneur.

Partenariats:

Etablissement(s) partenaire(s)

  • Ecole Nationale Supérieure des Mines St-Etienne

Laboratoire(s) partenaire(s)

  • EDYTEM - UMR 5204
  • LTHE - UMR 5564
  • LIG
  • EVS
  • ESPACE
  • SEPIT

Autres structures partenaires

  • IRSTEA

Conditions d'admission

Le M1 est ouvert aux personnes qui ont obtenu un diplôme national conférant le grade de Licence dans un domaine compatible avec celui du Master ou via une validation d'études ou d'acquis.

L'entrée en M2 peut être sélective. Elle est ouverte sur dossier aux candidats titulaires d'une première année de master dans le domaine.

 

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).