Master Management public

Présentation et objectifs

Cette mention s’inscrit dans une dynamique de double-compétence avec un parcours unique intitulé Management public qui s’articule avec la mention de master Droit public des affaires de la Faculté de droit de Grenoble dans le cadre d’une double-diplomation.

Les organisations publiques, notamment les collectivités territoriales, sont confrontées à une exigence forte d'optimisation de l'utilisation des ressources financières et humaines, et d'amélioration de la qualité de service aux usagers, dans un contexte de plus en plus complexe. Le Master Management public a donc pour objectif de former des cadres capables de concilier une forte compétence en droit et une compétence générale et opérationnelle en management.

La formation se déroule sur seize mois. Elle fait se succéder quatre périodes distinctes : une formation approfondie en droit public de septembre à janvier (dans le cadre du M2 Droit public) ; une formation en management et management public (février à mars ; à l'IAE) ; un stage professionnel (avril à août) ; et une formation approfondie en management public (de septembre à janvier, à l'IAE).

La mention de master Management Public a pour vocation d’allier des compétences managériales à un savoir-faire juridique spécialisé en droit public pour former : - des avocats amenés à diriger un cabinet ; - des cadres évoluant vers des postes à responsabilité dans les collectivités territoriales ou les services juridiques de grandes entreprises.

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

La formation s'appuie sur un partenariat fort entre la Faculté de droit de Grenoble et Grenoble IAE. Elle permet aux participants d'obtenir un double diplôme : le Master de Droit public des affaires et le Master Management public.

Une dimension professionnalisante forte : une part substantielle des enseignements est dispensée par des praticiens issus de cabinets d'avocats, d'entreprises privées ou d'organisations publiques (magistrats administratifs et financiers, responsables de collectivités territoriales, etc.). Par ailleurs, la formation laisse une large place à la mise en situation des étudiants afin qu'ils développent leurs aptitudes managériales (gestion de projets, management d'équipe, etc.). Un stage est également obligatoire.

Compétences visées

Compétences : Les compétences managériales à acquérir s'articulent autour de quatre axes : 1. Les fondamentaux en droit et droit public ; 2. Les fondamentaux en gestion : Management des ressources humaines et des compétences, Gestion comptable et financière, Marketing et achat, Systèmes d'information, Outils d'aide à la décision, Management des organisations ; 3. Les applications spécifiques au management public : Gestion des ressources humaines dans le secteur public, Comptabilité et contrôle de gestion publics, Marketing des services et communication, Innovation et qualité de service, Management des collectivités territoriales ; 4. Les aptitudes managériales : Communication et Négociation, Management d'équipe, Gestion de projet, Innovation.

Programme

Admission

Admission

Conditions d’admission

Le master Management Public est par essence ouvert à un public sans compétence préalable en gestion mais disposant d’un solide socle de compétences en droit. Il est destiné à tous les étudiants disposant de 180 crédits ECTS (accès en première année) ou de 240 crédits ECTS (accès en deuxième année). L’accès en deuxième année est également ouvert aux étudiants inscrits en cinquième année d’IEP.

 

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Et après ?

Et après ?

Secteurs d'activité

  • Avocats publicistes ayant une activité de conseil auprès de collectivités territoriales
  • Cadres dirigeants d'organisations publiques, parapubliques, territoriales
  • Responsables de projets, de service ou d'établissement dans les organismes publics ou les collectivités territoriales