Master 2 Droit des libertés

Master 2 Droit des libertés

Parcours Contentieux des droits fondamentaux

Présentation et objectifs

Ce Master a pour objectif d’offrir une formation complète, pointue et très concrète en matière de droits de l’homme. Axée sur le contentieux, elle n’ignore pas pour autant les aspects théoriques, historiques, philosophiques et politiques nécessaires à la compréhension des grands enjeux et défis contemporains concernant la promotion et la protection des droits de l’homme. Le droit est ainsi situé dans un contexte plus large, qui en révèle les ressorts, les atouts et les faiblesses.

La grande originalité de cette formation réside dans son caractère transversal. Elle offre une occasion rare de transcender les divisions classiques entre branches du droit, ce qui permet d’appréhender de façon réaliste les grandes problématiques nationales, européennes et internationales, concernant les droits de l’homme.

Les enseignements sont conçus pour mêler approche universitaire et étude de cas. Des professionnels sont largement associés à la formation et une place significative est réservée à des méthodes pédagogiques stimulantes (participation à un concours international de plaidoirie par exemple), ce qui fait apparaître les aspects pratiques du domaine étudié.

Grâce à ces atouts, la formation vise à former des spécialistes polyvalents et opérationnels, dotés d’une solide culture générale et juridique, susceptibles d’occuper des emplois dans le domaine contentieux, mais aussi de déployer des activités de terrain et/ou d’expertise juridique.

Compétences acquises :

Dans le domaine juridique :

  • Approfondissement des connaissances dans le domaine des droits fondamentaux
  • Compréhension globale des enjeux et des rapports entre les différents systèmes de protection des droits de l’homme
  • Maîtrise du contentieux dans le domaine des droits fondamentaux à travers l’étude de cas concrets

En méthodologie :

  • Identification, analyse et résolution des problèmes juridiques, en vue de délivrer une expertise
  • Réflexion personnelle, sens de l’initiative et travail en équipe
  • Développement des capacités rédactionnelles, oratoires et de synthèse

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

La formation a été conçue pour préparer les étudiants à délivrer une expertise juridique pointue sur des cas concrets concernant les droits de l’homme. Les enseignements consacrés au contentieux seront donc axés sur des mises en situation, à l’aide de cas pratiques, d’études de dossiers et de simulations de plaidoirie. Ces enseignements seront complétés par la participation des étudiants à une clinique juridique, qui leur offrira l'occasion de travailler sur des dossiers contentieux réels. Ce travail sera réalisé au contact de professionnels impliqués dans la protection des droits de l’homme. A cette fin, le master a noué des partenariats avec l’Alliance des avocats pour les droits de l’homme (aadh) et l’Institut des droits de l’homme (IDH) du barreau de Grenoble. A la clinique juridique s'ajoute la participation des étudiants à un concours renommé de simulation de procès devant la Cour européenne des droits de l’homme (concours Cassin). Ces deux opportunités constituent une expérience unique d’immersion grandeur nature dans le contentieux des droits de l’homme.

Partenariat avec Grenoble École de Management :

La Faculté de droit propose à tous les étudiant(e)s inscrit(e)s dans l’un quelconque de ses masters 2 la possibilité de bénéficier d’une double diplomation avec GEM.  Ce cursus de deux années durant lesquelles l’étudiant(e) suivra des enseignements délivrés à la Faculté de droit et à GEM, débouche sur la délivrance du diplôme de master dans la mention choisie et du diplôme de GEM. Des informations détaillées incluant les modalités de sélection figurent sur le site internet de la Faculté de droit, rubrique Masters.

Préparation aux concours / examens :

Cette formation permet :

Le choix du sujet de mémoire de recherche tutoré et du stage peut favoriser la préparation d’un concours convoité.

Dimension internationale :

Formation tournée vers l’international

Tous les masters 2 de droit (à l’exception des parcours « droit notarial » et « droit de la montagne ») peuvent être suivis, sous conditions d’acceptation par un jury, dans le cadre du double diplôme délivré avec la Faculté de droit de Sherbrook au Canada. Dans ce cas, les étudiants font leur M1 à Sherbrook et leur M2 à Grenoble et obtiennent à l’issue des deux années un double diplôme franco-canadien.

Chiffres clés
  • 15 à 20 étudiants par promotion
  • 300 heures d’enseignement
  • 10 intervenants professionnels
  • 1 concours de simulation de plaidoirie de renommée internationale
  • 2 mois de stage minimum

Programme

Programme

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire

Admission

Admission

Conditions d’admission

Le master est accessible aux étudiants titulaires :
• d’un master 1 droit public, d’un master 1 droit privé ou d’un master 1 droit international et/ou européen de la Faculté de droit de Grenoble ;
• d’un master 1 en droit obtenu dans un autre établissement, d’un diplôme d’IEP ou de tout autre diplôme jugé équivalent.

La sélection s’effectue sur dossier, au regard essentiellement des résultats antérieurs des candidats, de leur parcours personnel, de leur motivation et de leur projet professionnel.
Toute manifestation d’intérêt à l’égard de la protection des droits fondamentaux sera un atout. Si nécessaire, un entretien oral peut être organisé.

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire à cette formation ?

Rendez-vous sur le site internet de l'UGA, rubrique candidatures et inscriptions.

Public visé

1. Public en formation initiale

2. Public formation continue

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Les étudiants sortant du master peuvent poursuivre leurs études en s’inscrivant en doctorat.

Secteurs d'activité

Trois grands secteurs d’activités s’ouvrent aux étudiants à l’issue de la formation :

  • Les professions juridiques et judiciaires au niveau national (en particulier avocat, magistrat, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse) ou européen (greffe de la Cour européenne des droits de l’homme par exemple)
  • Les postes de juriste dans les institutions publiques spécialisées dans la protection des droits fondamentaux - au niveau national (Défenseur des droits par exemple), européen (Conseil de l’Europe, Union européenne, OSCE, etc.) ou international (ONU, organes régionaux) - ainsi que dans les ONG (Amnesty international, Ligue des droits de l’homme, GISTI, etc.)
  • La carrière universitaire après poursuite d’études en thèse de doctorat