Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel

Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel

Parcours Concepteur de produits touristiques patrimoniaux

Présentation et objectifs

Les enseignements proposent à la fois une vision globale des territoires ruraux, de leur dynamique de développement (diagnostic de territoire, gestion de l’espace, marges de manœuvre) et des apports méthodologiques et techniques indispensables à l’exercice des activités visées (méthodologie d’enquêtes, analyse de discours, analyse des jeux d’acteurs, montage de projet, techniques d‘interprétation…). Ils sont parfaitement en adéquation avec les recherches menées au sein de l’UMR PACTE autour des thématiques du développement territorial, des ressources patrimoniales et environnementales, des activités récréatives et des nouvelles formes résidentielles.

L’objectif principal de cette licence est d'accompagner les stagiaires dans la formalisation de leur projet professionnel de création d'activités ou de structure, ou d'insertion dans une activité professionnelle (agent de promotion du patrimoine, agent de développement local, chargé de mission en développement touristique…). A cet effet, la formation favorise la pluridisciplinarité, la capacité d'animation, d'analyse, d'adaptation aux mutations du marché et d'innovation.

Présentation

Présentation

Un enseignement de langue étrangère est proposé dans le cadre des enseignements.

Ces formations ont accueilli des étudiants étrangers ou avec des procédures d’échanges (Campus France, programme de formation des cadres en vue de l’indépendance portée par EGIDE avec la Nouvelle Calédonie, autres situations).

Partenariats:
Autres structures partenaires

    Programme

    Programme

    Stages, projets et missions

    Nature : Obligatoire
    Durée : 12 à 24 semaines
    Lieu : En France

    La durée du stage est de 12 semaines minimum pour valider la licence professionnelle ; les thèmes des stages et les lieux sont validés par l’équipe pédagogique. Les formations sont conçues avec une forme d’alternance de 4 semaines en entreprise, et 2 semaines en centre de janvier à mai.

    Le suivi de chaque stagiaire est assuré par un tuteur issu de l’équipe pédagogique. Une visite ou un contact téléphonique, si la distance est trop importante, sont réalisés dans la première période de stage. Les tuteurs ou l’animateur de la formation qui détecterait un problème pendant cette phase proposent une médiation (visite sur place ou entretien par téléphone), pour redéfinir les objectifs du stage, du mémoire et les rôles de chacun.

    Les processus d’alternance sont capitalisés à travers divers exercices écrits et oraux : rédaction d’une note relative au stage, rédaction d’un mémoire, élaboration d’un poster, rédaction d’une note en anglais, fiche de lecture, élaboration d’un support d’oral pour la soutenance. L’avis des professionnels (réfèrent du stage dans l’entreprise) est pris en compte dans le processus d’évaluation. Une fiche d’évaluation est adressée à chaque professionnel lors de la dernière période de stage.

    De plus, chaque étudiant participe au cours de sa formation à un projet collectif d'animation territoriale ( projet tutoré) ; il peut s'agir d'un montage d'évenementiel, de l'évaluation d'une manifestation culturelle, sportive ou patrimoniale. Ce travail donne lieu à la rédaction d'une note de projet tutoré et il est évalué.

    Contrôle des connaissances

    Il n'y a pas de contrôle de connaissances liés au stage, mais les étudiants sont évalués sur leur capacité à formuler une problématique de mémoire de fin d'études, à travers la rédaction d'une note méthodologique;

    Admission

    Admission

    Conditions d’admission

    Ces formations s’adressent à des publics diplômés d’un Bac + 2 et issus de L2 SHS (géographie, Aménagement du territoire, environnement, langue…), DUT, BTS agricoles, services, tourisme. En formation continue, ces licences accueillent des publics avec une expérience professionnelle significative bénéficiant d’une VAPP.

    Public formation continue :

    Vous relevez de la formation continue :

    • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
    • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
    • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

     Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

    Pré-requis

    Bac +2 dans les domaines de la géographie, du tourisme, du patrimoine ou une expérience significative dans le domaine du tourisme

    Bac +2 dans les domaines de la géographie, du tourisme, du patrimoine ou une expérience significative dans le domaine du tourisme

    Public visé

    Etudiants et  stagiaires souhaitant se former dans les métiers du patrimoine, du tourisme et ayant une expérience professionnelle (agent de promotion du patrimoine, agent de développement local, chargé de mission en développement touristique…).

    Et après ?

    Et après ?

    Poursuite d'études

    La poursuite d'études est assez peu répandue; 2 à 3 étudiants par an l'envisagent et s'inscrivent en Master Tourisme; d'autres jouent la carte de la biqualification avec des inscriptions dans des filières sportives tels des Brevets d'Etat pour être accompagnateur moyenne montagne.

    La mobilité des étudiants, notamment grâce à des stages à l’étranger, est favorisée dans le cadre de programmes d’échanges régionaux et européens ou de bourses. Ceci ne concerne qu’un faible nombre d’étudiants à ce jour.
    Une coopération suivie est en outre menée avec l’Université Caddy Ayyad de Marrakech ayant des licences professionnelles dans les mêmes champs thématiques. Des échanges d’enseignants (via l’Agence Universitaire de la Francophonie) et de contenus (FOAD) sont réalisés. A l’avenir des doubles diplômes pourraient être envisagés.
    Un enseignement de langue étrangère est proposé dans le cadre des enseignements.
    Ces formations ont accueilli des étudiants étrangers ou avec des procédures d’échanges (Campus France, programme de formation des cadres en vue de l’indépendance portée par EGIDE avec la Nouvelle Calédonie, autres situations).

    Secteurs d'activité

    Domaines de compétences : accueil, création de produits, vente et commercialisation, montage de projet de valorisation

    Métiers visés

    Référentiel des métiers ROME

    G1301 - Conception de produits touristiques
    G1102 - Promotion du tourisme local
    K1602 - Gestion de patrimoine culturel

    Insertion professionnelle

    Lors de l'enquête 2014-2015, 48 diplômés répondants sont sur le marché du travail (emploi+recherche). Parmi eux, 79% occupent un emploi 30 mois après leur diplôme.