Licence Histoire de l'art et archéologie

Licence Histoire de l'art et archéologie

Parcours Histoire de l'art et archéologie

Présentation et objectifs

L’Histoire de l’art étudie des œuvres plastiques produites (mais aussi conceptuelles) tout au long de l’histoire : architecture, sculpture, peinture, photographie, installations, performances, arts décoratifs, parures et vêtements. Pour comprendre l’œuvre depuis sa conception jusqu’à son usage et sa réception, l’Histoire de l’art l’analyse sous divers aspects :

- aspects techniques (matériaux, ateliers, chantiers)
- dimension historique (contexte politique, social et religieux)
- influences et transformations (continuités, ruptures, renaissances)
- usages et significations (religieuses, poétiques, philosophiques, théoriques)
- réception des œuvres (critique d’art, muséologie, patrimonialisation)

    L’Archéologie étudie les vestiges laissés par les sociétés du passé (infrastructures, habitats, édifices publics, sépultures, objets trouvés en fouille) en utilisant différents outils (topographie, photographie, excavation, procédés de datation et de conservation du mobilier, etc.). À Grenoble, une initiation à l’archéologie antique et médiévale est assurée par deux enseignants du département et par des intervenants extérieurs (INRAP).

Les quatre principaux objectifs de la licence sont :

   - Acquérir des connaissances fondamentales en Histoire de l’art, renforcer sa culture générale et son sens critique.
   - Maîtriser les méthodes propres à l’Histoire de l’art et les méthodes partagées avec les autres sciences humaines.
   - Connaître les acteurs et les institutions œuvrant à la conservation et à la médiation des arts et du patrimoine.
   - Renforcer ses compétences et multiplier les expériences afin de disposer du plus large choix d’options possibles en termes d’orientation professionnelle et/ou de poursuite d’études.

Présentation

Présentation

Compétences visées

Compétences : - Une culture générale très large de l'art occidental afin de satisfaire aux conditions des recrutements par concours. - Une grande autonomie dans le travail et la recherche, ce qui correspond aux conditions de travail des métiers du patrimoine et de la culture. - Une bonne qualité d'expression et de formalisation, nécessaire dans des métiers au contact du public. - Une bonne connaissance générale des institutions et des procédures propres aux métiers de la conservation, de la restauration, du commerce d'art et de l'archéologie.

Programme

Programme

Admission

Admission

Conditions d’admission

La première année de licence est accessible :
- de droit aux candidats titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent reconnu par l'université (capacité en droit, DAEU…)
- ou bien sur dossier via une validation d’acquis ou d’études selon les conditions déterminées par l’université ou la formation
- elle est également accessible aux candidats étrangers domiciliés hors UE (procédure de demande d’admission préalable).
La deuxième année et la troisième année sont accessibles :
- de droit aux étudiants titulaires de 60 ou 120 crédits obtenus dans ce même cursus
- ou bien sur dossier via une validation d’acquis ou d’études selon les conditions déterminées par l’université ou la formation

Public formation continue :

Vous relevez de la formation continue :

  • si vous reprenez vos études après 2 ans d'interruption d'études,
  • ou si vous suiviez une formation sous le régime formation continue l’une des 2 années précédentes
  • ou si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, travailleur indépendant.

 Si vous n'avez pas le diplôme requis pour intégrer la formation, vous pouvez entreprendre une démarche de validation des acquis personnels et professionnels (VAPP).

Candidature

Vous souhaitez candidater et vous inscrire ?
Laissez-vous guider simplement en suivant ce lien : http://www.univ-grenoble-alpes.fr/fr/grandes-missions/formation/candidatures-et-inscriptions/

 

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

Intégration dans les masters professionnels comme par exemple le master Histoire de l'art à l'UFR ARSH de l'UGA, ou de tout autre master dans d'autres universités françaises (Lyon, Aix-en-Provence...).

Les étudiants peuvent également rejoindre une licence professionnelle après une L2 validée.

Secteurs d'activité

Les débouchés visés sont variés, toutefois, ils nécessitent la plupart du temps, une poursuite d'études adaptée ou une formation complémentaire :
- Les métiers de la conservation et de l'exposition (patrimoine, inventaire, monuments historiques, archéologie).
- Les métiers de la restauration à travers les concours nationaux (Institut français de restauration des œuvres d'art) après l'intégration d'un master spécialisé dans ce domaine.
- Le marché de l'art et de l'expertise, en particulier pour les étudiants issus primitivement de la faculté de droit.
- Les métiers de l'image à travers les écoles d'arts graphiques ou les écoles nationales.
- Les services culturels des collectivités territoriales, notamment pour ceux qui ont également une formation en droit ou en administration.

Pour connaître les secteurs professionnels accessibles avec des études d'Histoire de l'art, vous pouvez aussi consulter le document : " Histoire de l'art : des études à l'emploi "