Le dialogue des idées

Diplômes intégrant cet élément pédagogique :

Descriptif

Descriptif du cours (contenu, connaissances) 2016-21 : UE3 EC2

À travers l’étude d’une œuvre et/ou d’un corpus de textes choisis en lien avec une problématique, le cours porte sur les interactions fécondes et complexes entre le champ littéraire et la vie des idées. Il s’agit de mettre en évidence la part que le débat d’idées – dans les domaines les plus divers (moral, philosophique, esthétique, scientifique, etc.) et sous des formes également variées (essai et prose d’idées, écritures polémiques, dialogue, formes brèves, etc.) – prend dans la création littéraire et réciproquement.

 

Programme 2020-21 et nature des exercices :  

Programme commun aux deux groupes : La pensée en archipel. Écritures fragmentaires et littérature d’idées

« Penser, c’est perdre le fil ! », proclamait Valéry dans un livre (Tel quel) publié sous forme de fragments. L’écriture fragmentaire, parce qu’elle renonce aux contraintes du discours méthodique et suivi, se tient au plus près du mouvement de la pensée en même temps qu’elle favorise l’expression d’une pensée en mouvement. C’est peut-être la raison de fond pour laquelle, de Montaigne à Cioran, des moralistes classiques et de leurs héritiers (Pascal, La Rochefoucauld, La Bruyère, Chamfort, Joubert…) aux maîtres modernes du fragment (Nietzsche, Valéry, Reverdy, Char, Perros…), une part considérable de la littérature dite d’idées se donne à lire sous la forme d’une « parole en archipel » (pour reprendre la formule de René Char). Le corpus étudié au cours du semestre permettra d’approfondir cette hypothèse, d’en évaluer la pertinence et la fécondité.

Supports et outils de travail :

– Les textes étudiés (extraits) seront fournis par l’enseignant.

Exercices et modalités d’évaluation:

– Exercices en cours de semestre : travail écrit (dissertation) ou oral (exposé).

– Évaluation de fin de semestre : devoir sur table (1h30).

Les MCCC 2020-21 prévoient un passage au distanciel si la situation sanitaire l’exige. Voir plus bas.

Pré-requis

Pas de prérequis spécifique

Compétences visées

• Problématiser et savoir développer une argumentation sur les rapports entre l’écriture littéraire et les diverses modalités du débat d’idées.

• Savoir repérer tout à la fois dans un texte ce qui le rattache à son contexte spécifique (et notamment aux débats d’époque auxquels il fait écho) et ce qui permet, concurremment, de le relier à des problématiques contemporaines.

• Savoir articuler la lecture littéraire (attentive à l’économie du dispositif textuel et tout ce qui le constitue en forme-sens) avec une approche informée par l’histoire des idées.

Bibliographie

Bibliographie générale 2016-21 :

Glaudes (Pierre) et Louette (Jean-François), L’Essai, Paris, Armand Colin (coll. « Lettres Sup. »), 2011

 

Bibliographie 2020-21 :

Ouvrage de synthèse conseillé : Bernard Roukhomovsky, Lire les formes brèves, Paris, Armand Colin (coll. « Lettres Sup. »), 2005 (disponible en versions papier et numérique)

Informations complémentaires

Méthode d'enseignement : En présence
Lieu(x) : Grenoble - Domaine universitaire
Langue(s) : Francais