Licence Langues littératures civilisations étrangères et régionales (LLCER)

Licence Langues littératures civilisations étrangères et régionales (LLCER)

Double licence Anglais-Russe

Présentation et objectifs

La double licence Anglais-Russe est un parcours d'excellence garantissant l’acquisition de compétences linguistiques et culturelles à un niveau élevé dans deux langues.

L'étudiant fait le choix de s'inscrire dans deux licences, LLCER Anglais et LLCER Russe, dans le but d'obtenir, non pas un, mais deux diplômes. Les emplois du temps des deux disciplines étudiées  sont mis en compatibilité de manière à ce que l'étudiant puisse mener ses deux cursus en parallèle dans de très bonnes conditions de travail. Ces formations sont exigeantes et nécessitent de la motivation et de réelles capacités d'organisation, ainsi que de solides compétences dans les deux langues choisies. Les bénéfices d'un tel parcours s'avèrent indéniables en vue d’une poursuite d’études ou de l’entrée sur le marché du travail, comme en attestent les débouchés professionnels présentés plus loin  (voir rubrique « Et après ? »).

Une double licence correspond à un total de 28 heures de cours en langue par semaine ; 14 heures en  anglais et 14 heures en russe, plus 3 heures d’ouverture (enseignement transversal, sport, 3e langue…). Les enseignements sont répartis de manière équilibrée et organisés, dans chacune des deux disciplines, par blocs de compétences :

UE 1 : Étude et maîtrise de la langue (12 ECTS)

UE 2 : Culture (9 ECTS)

UE 5 : Ouverture (langue étrangère, ETC, sport … ) (3 ECTS)

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

L'avantage indéniable de cette double licence est d’offrir aux étudiants de plus nombreuses possibilités de poursuites d’études et un panel de débouchés professionnels élargi dans la mesure où :

  • l’acquisition de connaissances approfondies sur deux aires linguistiques et culturelles distinctes permet une poursuite d'études dans les écoles de traduction et d'interprétariat dont on sait qu’elles exigent a minima la maîtrise de deux langues étrangères ;
  •  les étudiants peuvent également choisir de se présenter au CAPES ou à l'agrégation dans l’une des deux langues étudiées (voire dans les deux) ;
  •  les étudiants peuvent intégrer des masters pluridisciplinaires (à Grenoble et ailleurs), notamment tournés vers l'interculturel, et exigeant donc une bonne connaissance de plusieurs aires linguistiques et culturelles.

De manière générale, la mention LLCER  encourage la mobilité internationale de ses étudiants de L2 et de L3 grâce à plusieurs programmes d’échanges internationaux (Erasmus, ORA, CREPUQ, stages, assistanat) que nous entretenons avec de nombreuses universités étrangères dans de nombreux pays (Allemagne, Australie, Autriche, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, Italie, Norvège, Royaume-Uni, Russie, Uruguay). Aussi, s'engager dans un parcours de double licence bi-langue, c'est se donner la possibilité d'effectuer un séjour à l’étranger en augmentant ses choix de destinations. Au-delà du seul cadre institutionnel, c'est aussi être en mesure de voyager à travers le monde avec de solides bagages linguistiques et appréhender les cultures étrangères avec des connaissances approfondies, mais aussi particulièrement larges et décloisonnées.

Il est possible d'apporter un éclairage linguistique supplémentaire à une formation bi-langue en faisant le choix d'étudier, en plus des deux langues principales, une troisième langue vivante (à hauteur de 2 heures de cours par semaine).

Programme

Programme

Admission

Admission

Candidature

Retrouvez les dates et les modalités de candidatures et d’admissions pour l’année 2019 sur le site de l’UFR de langues étrangères

Et après ?

Et après ?

Poursuite d'études

L'avantage indéniable de cette double licence est d’offrir aux étudiants de plus nombreuses possibilités de poursuites d’études :

  • l’acquisition de connaissances approfondies sur deux aires linguistiques et culturelles distinctes permet une poursuite d'études dans les écoles de traduction et d'interprétariat dont on sait qu’elles exigent a minima la maîtrise de deux langues étrangères ;
  • les étudiants peuvent également choisir de se présenter au CAPES ou à l'agrégation dans l’une des deux langues étudiées (voire dans les deux) ;
  • les étudiants peuvent intégrer des masters pluridisciplinaires (à Grenoble et ailleurs), notamment tournés vers l'interculturel, et exigeant donc une bonne connaissance de plusieurs aires linguistiques et culturelles.

Secteurs d'activité

En termes de débouchés professionnels, le principe de bi-compétence accroît les possibilités d'accéder aux différents champs d'activités traditionnellement offerts par des études au sein de la mention LLCER, à savoir :

  • les métiers de l’enseignement et de la formation (professeurs des écoles, du secondaire, formateurs en langues, concepteurs de ressources pédagogiques en langues…) ;
  • les métiers du patrimoine, de la culture et de la création : guide-conférencier, conseiller culturel, médiateur culturel, responsable de salle de spectacle… ;
  • les métiers de la traduction : traducteur littéraire, traducteur spécialisé, interprète;
  • les métiers du langage et de la communication : chargé de communication, journaliste, chargé des relations publiques… ;
  • les métiers des bibliothèques et de l’édition : éditeur, assistant d’édition, bibliothécaire… ;
  • les métiers du management et de la coopération internationale : coordinateur de projet, chargé de mission pour les affaires internationales ou européennes… ;
  • les métiers des humanités numériques : webmestre, spécialiste en traitement automatique de la langue écrite et de la parole, spécialiste en e-learning