Botanique alpine, fonctionnements et usages des communautés végétales d'altitude

Présentation et objectifs

Stage de formation du 16 au 19 juillet 2019

En collaboration avec le Parc national des Ecrins et le Conservatoire botanique national alpin, ce stage de quatre jours propose une présentation de formations végétales alpines présentes dans le secteur du col du Lautaret et du col du Galibier (communes de Villar d’Arène et de Monêtier-les-Bains - Hautes-Alpes). Des sorties sur le terrain alternent avec des séances en salle permettant de réaliser des déterminations floristiques et de présenter des notions de botanique et d’écologie. Pour chaque groupement végétal, seront présentés les espèces structurantes et les particularités du milieu ainsi que son fonctionnement écologique, et son interaction avec l’homme (usage agropastoral).

Inscription : 680 euros par personne

Repas et hébergement : les déjeuners sous forme de pique-nique sont compris dans le stage. La demi-pension (nuit, petit déjeuner, dîner) est à la charge des participants.

 

Jour 1 : présentation des habitats des étages subalpins et alpins
Matin : accueil du public à 10h00 à l’entrée du jardin
(galerie de l’Alpe)

  • Quelques rappels : les grandes lignes de la classification végétale, quelques outils pour la détermination végétale, notions d’étages de végétation et d’habitats.
  • Description rapide du secteur Lautaret‑Galibier : géographie, géologie, climat, flore, activités agricoles.
  • Présentation des structures encadrant la formation (SAJF, PNR, CBNA)

13h30 : Les prairies à brome des terrasses de Villar d’Arène. Au niveau du village des Cours, nous présenterons l’importance agropastorale de cette formation thermophile.

Jour 2 : les espèces structurantes des végétations de l’étage alpin
Matin : rendez-vous au col du Lautaret à 8h30
Départ pour la combe à neige à Saule herbacé et à Arabette bleue vers le monument Desgranges (tunnel du Galibier)
Dans l’étage alpin, les dépressions de terrain restent enneigées de nombreux mois. Une flore particulière à base de petites plantes vivaces en rosette se développent pendant une courte période de végétation.
Fin de matinée: les crêtes du col du Galibier
Vers la table d’orientation, les éboulis schisteux et les entonnoirs de dissolution de gypse présentent une végétation très clairsemée à base de Liondent
de montagne et d’Oxytropide fétide. Malgré les difficultés du milieu, on note une bonne diversité d’espèces végétales remarquablement adaptées.

Après-midi : apprendre à se servir d’une clé de détermination et appréhender l’identification des poacées d’altitude. Détermination en salle, des plantes collectées le matin et encadrée par les formateurs.
18h00 : fin des activités

Jour 3 : Les bas marais du col du Lautaret
Rendez-vous au col du Lautaret à 8h30 : les bas-marais acides à laiches noires.
Dans la réserve naturelle du Combeynot, ce groupement se trouve prêt des sources de la Guisane.10h00 : les bas-marais alcalins le long du GR50 en direction de Villar d’Arène
Bien représentées dans l’étage subalpin, ces zones marécageuses à Laiche de Davall se rencontrent près des ruisseaux. On y rencontre notamment diverses espèces à port graminoïde et quelques raretés locales.

Après-midi : séance de détermination des échantillons prélevés
17h00 : visite guidée du jardin du Lautaret
18h00 : fin des activités

Jour 4 : les prairies à nardes et la mégaphorbaie
Rendez-vous au col du Lautaret à 8h30 : les nardaies ou pelouses à nardes.
Au pied du massif du combeynaud, on trouve ce type de pelouse rase. Ce milieu maintenu ouvert artificiellement par l’homme, évolue après abandon des pratiques agropastorale en lande à airelles et genèvriers,
comme nous le verrons durant le stage.
10h00 : la mégaphorbaie.
Cette végétation de hautes herbes est présente sur les bas de pentes de la pyramide du Laurichard. Il s’agit d’un milieu humide et riche où la compétition pour la lumière est importante.


14h00 : synthèse du stage
15h00 : fin du stage

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

Encadrants

  • Gilles Pellet : Ancien conservateur du Jardin Alpin du Lautaret, il intervient au sein des universités Grenoble Alpes et Savoie Mont Blanc en biologie végétale, botanique et écologie en tant qu’enseignant et chargé d’études.
  • Maxime Rome : Ancien responsable des collections du jardin botanique de Lyon. Il est actuellement ingénieur d’étude CNRS botaniste au sein de la Station alpine Joseph Fourier.
  • Cédric Dentant : Botaniste au parc national des Ecrins, il est investi dans plusieurs projets scientifiques autour des plantes alpines. Ses missions principales portent sur la conservation d’espèces rares et une meilleure connaissance de la biodiversité ordinaire.
  • Sylvain Abdulhak : Botaniste phytosociologue au Conservatoire Botanique National Alpin, il travaille depuis une dizaine d’année sur l’inventaire et l’étude de la flore des Alpes du Sud, ainsi que sur la problématique d’état de conservation des habitats naturels.

Stage de formation agréé par l'AFB

Partenariats:
Etablissement(s) partenaire(s)
Laboratoire(s) partenaire(s)
Autres structures partenaires

Programme

Programme

Formation continue sur 4 jours alternant des sorties sur le terrain des séances en salle.

Admission

Admission

Candidature

Merci de contacter la Direction de la formation continue de l'Université Grenoble Alpes avant le 30 juin : 04 76 82 59 80.

Pré-requis

Déplacement à pied : nous marcherons peu mais il est recommandé aux participants d'être en bonne forme physique. Ne vous inscrivez pas si vous avez un problème de cœur, de hanches ou de genoux.

Public visé

Agents techniques de l'environnement.

Personnels des agences, des parcs.

Techniciens pastoraux et de chambres d'agriculture.

Pastoralistes.

Personnels de bureaux d'études en environnement .

Accompagnateurs et guides de haute montagne.