Diplôme inter-universitaire Rythmologie et stimulation cardiaque

Présentation et objectifs

Durée :     deux années universitaires minimum

Un module théorique de 90 heures :  60 heures d’enseignement théorique répartis sur 2 années, à raison d’une semaine chaque année : alternativement une année est consacrée à l’enseignement de la stimulation pendant une semaine et une année est consacrée à l’enseignement de la rythmologie pendant une semaine. La participation à cet enseignement théorique est obligatoire. Elle est organisée annuellement en un lieu centralisé : les inscriptions au diplôme sont organisées en conséquence.

30 heures de formation théorique et pratique par la participation obligatoire aux « journées » organisées annuellement par le groupe de travail « électrophysiologie et stimulation cardiaque » de la Société Française de Cardiologie, chaque session équivalent à 15 heures d’enseignement théorique.

Les stages se feront dans le cadre des centres de Cardiologie agréés, et sous réserve de l’accord préalable du coordonnateur local du DIU.

 

Dates : ATTENTION : les dates seront mises à jour dès qu'elles nous seront communiquées par le responsable pédagogique

Cours théoriques :  janvier 2018 / Faculté de Médecine, Hôpital Bichat - Paris

juin 2018 : Examen écrit

septembre 2018 : oral

 

Tarifs Formation par an :  2017-2018 

Formation initiale :  700 € + 78,10 € droits inter U *

*(prévoir le cas échéant le tarif de la sécurité sociale étudiante 217 €)

       

Formation continue :  900 € 

 

Objectifs :

La prise en charge des troubles du rythme cardiaque représente un problème de plus en plus complexe nécessitant des connaissances en électrophysiologie fondamentale, en électrophysiologie diagnostique, en pharmacologie et des compétences pour l’implantation de prothèses – stimulateurs, défibrillateurs, holters implantables – et pour la réalisation de techniques ablatives applicables au traitement des arythmies (exemple : la fibrillation auriculaire connaît une progression exponentielle liée au vieillissement de la population et aux progrès thérapeutiques : sa prise en charge ne se limite plus aux méthodes pharmacologiques mais fait appel à des techniques d’ablation spécifique).

La stimulation cardiaque et la défibrillation voient leurs indications curatives et prophylactiques augmenter régulièrement. A titre d’exemple, plus de 50 000 stimulateurs cardiaques sont implantés annuellement en France et plus de 250 000 patients doivent bénéficier d’une surveillance régulière de leur prothèse. C’est pourquoi, les médecins appelés à prendre en charge les troubles du rythme cardiaque, à implanter et à surveiller des stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs cardiaques doivent pouvoir acquérir une formation spécifique tant sur le plan théorique que pratique.

 Ce DIU comporte donc un enseignement conjoint de l'électrophysiologie diagnostic et thérapeutique, de la stimulation cardiaque et de la défibrillation implantable

 

Programme

Programme

  • Le programme précis est susceptible d’être modifié en fonction de l’évolution des connaissances. Il est remis individuellement aux candidats au moment de l’inscription.
  • Electrophysiologie normale et pathologique, génétique
  • principales arythmies : aspects cliniques et électrocardiographiques
  • évaluation et prise en charge des troubles du rythme cardiaque
  • explorations non invasives et invasives
  • traitements pharmacologiques
  • traitements non pharmacologiques : ablation, stimulation, défibrillation, chirurgie
  • bases électriques et technologiques de la stimulation et de la défibrillation
  • indications de la stimulation cardiaque définitive, choix du mode, techniques et modalités opératoires pour les défibrillateurs et les stimulateurs
  • programmation, surveillance, complications des stimulateurs et des défibrillateurs cardiaques
  • aspects médico-économiques et réglementaires

 

Définition des terrains de stage agréés :

Les critères conseillés pour l’agrément des terrains de stages seront :

  • Implanter 150 stimulateurs et/ou défibrillateurs par an ou plus dont au moins 30 stimulateurs et / ou défibrillateurs biventriculaires
  • disposer de tous les moyens d’exploration utiles pour le suivi et la programmation des pacemakers : programmateurs, enregistreurs et lecteur Holter ECG, épreuves d’effort, échocardiographie-Doppler, études électrophysiologiques…
  • assurer une ou plusieurs consultations de suivi de pacemakers ou de défibrillateurs par semaine
  • pratiquer 100 ablations par an

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire

Stages pratiques

Admission

Admission

Public visé

  • Les médecins de nationalité française ou originaires d’un pays de l’Union Européenne., titulaires d’un diplôme de Docteur en Médecine leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine et d’un diplôme d’études spécialisées en pathologie cardiovasculaire.         
  • Le D.E.S. de pathologie cardio-vasculaire
  • Le C.E.S. de cardiologie ou son équivalence
  • Les internes titulaires, nommés au concours de l’internat de spécialité et régulièrement inscrits en D.E.S. de pathologie cardio-vasculaire (à partir de la 4ème année d’internat)
  • Les médecins étrangers (hors C.E.E.) titulaires d’un diplôme de Docteur en Médecine leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine et soit d’un diplôme d’études spécialisées de cardiologie leur permettant d’exercer cette spécialité dans leur pays.