Diplôme inter-universitaire Accueil des urgences médico-chirurgicales en service de pédiatrie

Présentation et objectifs

Durée : 1 an - 67 h

 

Dates :  Pré-programme

- 17 novembre 2017

- 1er décembre 2017

-  12 et 26 janvier 2018

-  9 février 2018

-  2 et 16 mars 2018

-  6 et 27 avril 2018

- 1er juin 2018

 

Tarifs formation : 2017-2018

Formation initiale :  700 € + 78.10 € droits inter U *

*(prévoir le cas échéant le tarif de la sécurité sociale étudiante 217 €)

   

Formation continue : 1000 €    

 

Objectifs :

Donner une compétence minimale dans le diagnostic et la prise en charge initiale des urgences pédiatriques pour les généralistes, les médecins urgentistes amenés à la prise en charge d’enfants au niveau des services d’Urgences des Hôpitaux Généraux ou des services d’Urgences pédiatriques des CHU et de certains CHR. Le but est de permettre à ces médecins une prise en charge correcte dans le cadre du système de soins actuels. Cette formation ne concerne  ni les Urgences néonatales en maternité, ni la Réanimation polyvalente, ni les soins intensifs. Elle peut-être utile à tout médecin généraliste profilé pour une activité de médecine libérale.

 

Présentation

Présentation

Partenariats:
Etablissement(s) partenaire(s)
  • Université de Lyon
  • Université de Saint-Etienne
Laboratoire(s) partenaire(s)
  • Université de Lyon

Programme

Programme

Coordonnateur régional : Dr O. MORY ; CHU Saint-Etienne

  • Etat de choc, purpura fulminans
  • Hypertension artérielle
  • Défaillance cardiaque, troubles du rythme
  • Trousse d’urgence, traitement de la douleur
  • Mort subite et malaise du nourrisson
  • Anémie aiguë, crise drépanocytaire
  • Acidocétose diabétique- Hypoglycémie
  • Insuffisance surrénale aiguë
  • Arrêt et réanimation cardio-respiratoire
  • Malaise, convulsions, état de mal convulsif
  • Méningites, encéphalites
  • Traumatismes crâniens
  • Urgences abdominales du nourrisson, étranglement herniaire
  • Appendicite, douleurs abdominales du grand enfant
  • Traumatisme abdominal
  • Gastro-entérite (déshyDratation exclue)
  •  Crise d’asthme
  • Bronchiolites du nourrisson, indications et interprétations des examens biologiques en urgence 
  • Syndromes hémorragiques, purpuras
  • Examens complémentaires à visée digestive,Vomissements, erreurs diététiques
  • Hémorragies digestives, Hépatite
  • Céphalées, hypertension intracrânienne
  • Syndromes paralytiques aigus : paralysie faciale, polyradiculonévrite
  • Coma
  • Examens complémentaires en neuro : indications dans le cadre de l’urgence.
  • Fièvre, syndrome d’hyperthermie majeure
  • Fièvre des cas particuliers
  • Antibiothérapie des infections courante
  • Adénopathies cervicalesOtite, Ethmoidite, Cellulite face, Sinusite
  • Dyspnées obstructives, Corps étranger, pleuro-pneumopathie  infectieuses
  • Déshydratation
  • Hypocalcémie - Hypercalcémie
  • Urgences urologiques (torsions testiculaires, orchites) infection urinaire, Lithiase, Colique néphrétique, néphropathiesaiguës, hématurie
  • Urgence psychosociale: tentative de suicide, agitation , fugues,  maltraitance, abus sexuels
  • Problèmes médicaux légaux (Certificats médicaux, Réquisition) et déontologiques
  • Filières de soins, régulation et transports pédiatriques
  • Urgences orthopédiques, brûlures
  • Intoxications, corps étranger digestif
  • Accidents : épidémiologie, Prévention
  • Piqûres d’hyménoptères, morsures (vipères, chiens…)

Stages, projets et missions

Nature : Obligatoire
Durée : 4 semaines en journées complètes ou 20 demi-gardes

Stage pratique

Participation à atelier de gestion des urgences vitales

Rédaction d'un mémoire

Contrôle des connaissances

Présence obligatoire à l’enseignement théorique

Admission

Admission

Pré-requis

Pas de pré-requis spécifiques

Public visé

Les médecins spécialistes en pédiatrie

Les titulaires du diplôme d’Etat de médecin, qualifiés en médecine générale

Les médecins spécialistes en santé publique,

Les Internes de Médecine Générale : leur diplôme sera validé après l’obtention de leur diplôme de docteur en médecine et de leur qualification en médecine générale.