Diplôme d'état Infirmier en pratique avancée en santé

Présentation et objectifs

Sous réserve de l'accréditation du diplôme par le Ministère

Défini par le Décret n°2018-629 du 18 juillet 2018, le Diplôme d’État d’Infirmier en Pratique Avancée (IPA) est délivré par les universités accréditées et confère le grade universitaire de master. La formation d’IPA s’adresse à des étudiants titulaires du diplôme d’Etat d’infirmier, assorti d’une expérience de trois années. Elle vise à former des auxiliaires médicaux aux compétences élargies et d’accompagner la mise en œuvre de nouvelles modalités d’exercice. Les finalités de la formation d’IPA sont d’apporter une réponse aux tensions de démographie médicale et d’améliorer les problèmes d’accès aux soins, de contenir l’augmentation des coûts de santé, d’améliorer les perspectives de carrière des professions paramédicales, d’adapter la réponse à l’évolution de la demande de soins et de promouvoir la qualité des soins.

L’infirmier en pratique avancée exercera dans une forme innovante de travail interprofessionnel. En acquérant des compétences relevant du champ médical, il suivra des patients qui lui auront été confiés par un médecin, avec son accord et celui de ces patients. Il verra régulièrement ceux-ci pour le suivi de leurs pathologies, en fonction des conditions prévues par l’équipe. Il discutera du cas des patients lors des temps d’échange, de coordination et de concertation réguliers organisés avec l’équipe. Il reviendra vers le médecin lorsque les limites de son champ de compétences seront atteintes ou lorsqu’il repèrera une dégradation de l’état de santé d’un patient.

Les quatre universités sièges d’une UFR de Médecine de la Région Auvergne Rhône-Alpes ont entrepris une démarche de co-accréditation pour délivrer une formation d’IPA commune sur le territoire. Il s’agit de :

  • l’Université Grenoble Alpes, UFR de Médecine assurant la coordination de la mention 1 intitulée « Pathologies chroniques stabilisées : prévention et poly-pathologies courantes en soins primaires » et de l’UE Santé Publique
  • l’Université Jean-Monet (Saint-Etienne), UFR de Médecine Jacques Lisfranc, assurant la coordination de la formation et la coordination de la mention 2 intitulée « Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale"
  • Université Lyon 1, Faculté de Médecine Lyon-Est et Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux assurant la coordination de la mention 3 intitulée « Oncologie et hémato-oncologie » et de l’UE Recherche clinique
  • l’Université Clermont Auvergne, UFR de Médecine et des Professions Paramédicales assurant la coordination de la mention 4 intitulée Santé mentale et psychiatrique

La première année de la mention Pratiques Avancées du Diplôme d’Etat permet aux apprenants d’acquérir :

-      des bases fondamentales, transversales intégrant l’épistémologie des sciences infirmières et communes à toutes les spécialités médicales citées dans le décret relatif aux IPA, et ce au travers de deux semestres communs

-      les bases épidémiologiques, éthiques, de principe de mise en œuvre d’une recherche clinique, de lecture et rédaction de mémoires scientifiques et d’anglais médical. Le premier semestre comporte des enseignements théoriques.

Le deuxième semestre du DE  est conçu en alternance permettant d’associer la formation théorique et le stage pratique. Ainsi, le stage de 8 semaines en fin de première année permettra aux apprenants de se confronter aux situations cliniques nouvelles à travers l’observation des gestes, des pratiques, et d’un périmètre de métiers nouveaux sous la responsabilité et la supervision des tuteurs professionnels. Le choix du sujet et du lieu de stage est fonction de la mention envisagée et du projet professionnel de chaque apprenant.

Présentation

Présentation

Atouts de la formation

La formation d’IPA est ouverte à compter de l’année universitaire 2019-2020, sous réserve de l'accréditation du diplôme par le Ministère. Elle est organisée en quatre semestres validés par l’obtention de 120 ECTS. Les deux premiers semestres de la formation correspondent à un tronc commun d’enseignement. A l’issue du deuxième semestre, les étudiants confirment le choix de leur mention, qui fait l’objet d’enseignements spécifiques des troisième et quatrième semestres.

Les enseignements sont organisés sous forme d’unités d’enseignement (UE) articulées entre elles en cohérence avec les objectifs de la formation et les compétences à acquérir décrits dans le référentiel de formation. Les UE sont mutualisées entre les quatre universités de la Région Auvergne Rhône-Alpes délivrant la formation d’IPA. L’ensemble de la formation repose sur des modalités de pédagogie inversée, incluant un enseignement dématérialisé à distance et quatre regroupements régionaux sous forme de séminaires d’enseignement présentiels obligatoires sur site. Les séminaires d’enseignement présentiels durent chacun 4 à 5 jours et ont lieu à Saint-Etienne et Clermont-Ferrand au semestre 1, à Lyon et Grenoble au semestre 2. Les étudiants participent à tous les séminaires quelle que soit l’université dans laquelle ils sont inscrits. Au semestre 3, les étudiants suivent un séminaire d’enseignement présentiel dans la ville qui coordonne la mention dans laquelle ils sont inscrits, quelle que soit l’université dont ils relèvent.

Chaque UE de la formation théorique est délivrée selon une séquence pédagogique, comportant successivement, selon les cas :

  • un auto-apprentissage par la visualisation de cours numérisés sur une plateforme pédagogique,
  • une auto-évaluation sous forme d’une épreuve dématérialisée réalisée sur une plateforme docimologique,
  • la formulation en ligne de questions sur la plateforme pédagogique,
  • la restitution au cours de séances plénières d’enseignement présentiel interactif (SEPI) et de séances d’apprentissage par problèmes (APP) en sous-groupes avec l’enseignant,
  • une épreuve de contrôle continu dématérialisée sur tablette numérique, sous forme de questions isolées à contenu enrichi (vignettes cliniques), de tests de concordance de scripts, et/ou de dossiers cliniques progressifs transversaux.

Compétences visées

Compétences : Les compétences visées par le DE d’IPA et définies par l’Arrêté du 18 juillet 2018 sont : - d’évaluer l’état de santé de patients en relais de consultations médicales pour des pathologies identifiées - de définir et mettre en œuvre le projet de soins du patient à partir de l’évaluation globale de son état de santé - de concevoir et mettre en œuvre des actions de prévention et d’éducation thérapeutique - d’organiser les parcours de soins et de santé de patients en collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés - de mettre en place et conduire des actions d’évaluation et d’amélioration des pratiques professionnelles en exerçant un leadership clinique - de rechercher, analyser et produire des données professionnelles et scientifiques

Programme

Programme

Les enseignements du tronc commun sont dispensés aux 1er, 2ème et partiellement au 3ème semestre. Les enseignements spécifiques des mentions sont dispensés aux 3ème et 4ème semestres.

Les objectifs pédagogiques et les contenus de la formation sont décrits dans le référentiel de formation (Annexe II de l’Arrêté du 18 juillet 2018). Chaque UE donne lieu à une valorisation en ECTS. Un ECTS correspond à 25 à 30 heures de travail effectué par l’étudiant (présentiel et travail personnel), la répartition horaire entre présentiel et travail personnel devant être adaptée à chaque type d’enseignement (cours, TP, ED, stage, etc.).

Stages, projets et missions

Les étudiants accomplissent deux stages, l’un d’une durée cumulée de deux mois (deux périodes d’un mois) au cours du deuxième semestre et l’autre d’une durée de quatre mois, au cours du quatrième semestre.

UE Stage 1 (6 ECTS) : Le premier stage, d’une durée cumulée de deux mois répartie en deux périodes d’un mois, a lieu au cours du semestre 2. Les stages sont organisés par l’université dans laquelle l’étudiant est inscrit et se déroulent dans les établissements de santé publics universitaires ou non-universitaires ou les structures privées agréés par le comité de pilotage du diplôme. Les objectifs du stage 1 sont :

  • de développer les compétences cliniques de l’infirmier en pratique avancée;
  • d’observer et analyser le fonctionnement d’une structure prenant en charge la santé d’une population;
  • de décrire et analyser un aspect de l’exercice professionnel observé en lien avec les missions de l’infirmier en pratique avancée.

Ce stage donne lieu à un rapport de stage dont le format et le contenu sont déterminés par l’UFR. Ce rapport sera évalué par le maitre de stage et fera partie de l’évaluation finale du stagiaire. La validation du stage est prononcée par un jury composé d’au moins un enseignant-chercheur, du responsable des stages dans la formation au vu du rapport de stage et de l’évaluation du maître de stage.

 UE Stage 2 (24 ECTS) : Le second stage, d’une durée de quatre mois, a lieu au cours du semestre 4. Ce stage se déroule dans les établissements de santé publics universitaires ou non-universitaires ou les structures privées relevant de l’université où est inscrit l’étudiant et agréés par le comité de pilotage du diplôme. Dans le domaine d’intervention étudié, le stage a pour objet de développer les compétences requises pour l’exercice d’infirmier en pratique avancée dans les rôles suivants :

  • la clinique;
  • le conseil, la consultation;
  • l’éducation;
  • le leadership;
  • la recherche.

Les objectifs du stage sont de:

  • savoir évaluer une situation clinique et mettre en œuvre des actions à visée de conclusion clinique ou thérapeutique dans le cadre de la pratique avancée
  • développer ses capacités réflexives en questionnant les sciences infirmières et les sciences contributives à l’exercice professionnel dans la réalisation de différentes activités
  • développer la posture professionnelle attendue dans le cadre de la pratique avancée dans les activités d’enseignement, de formation facilitant l’apprentissage des patients, des étudiants, des pairs, et d’autres professionnels de santé, dans la démarche qualité en initiant les bonnes pratiques cliniques au sein d’une équipe de professionnels et la recherche.

Le stage est effectué sous la supervision d’un maître de stage qui favorise l’acquisition des compétences et l’autonomie progressive des stagiaires. Un portfolio numérique de stage identifie les objectifs transversaux et spécifiques du stage. Il permet le suivi de la progression de l’étudiant et son évaluation. L’évaluation du stage est réalisée par un jury composé au moins d’un personnel sous statut enseignant et hospitalier ou enseignant titulaire de médecine générale, de deux enseignants intervenant dans la formation dont au moins un infirmier ou infirmier en pratique avancée et d’un infirmier encadrant le stage dans l’établissement d’accueil. Cette évaluation porte notamment sur les compétences transversales et spécifiques attendues.

 UE Mémoire (6 ECTS) : Au cours du quatrième semestre, les étudiants soutiennent un mémoire en lien avec la mention choisie, sous la responsabilité d’un directeur de mémoire, désigné par le directeur de l’UFR, sur proposition de l’équipe pédagogique. Le sujet du mémoire est validé par l’équipe pédagogique. Le mémoire peut ou non être lié au stage. Il porte sur un aspect de l’exercice professionnel de l’infirmier en pratique avancée défini avec le responsable de l’enseignement. En fonction du projet professionnel, ce mémoire est soit un mémoire bibliographique fondé sur une analyse critique de la littérature, soit une analyse de pratiques professionnelles, soit un mémoire consistant en une analyse critique, s’appuyant sur l’expérience clinique et s’inscrivant dans un champ théorique déterminé, soit un mémoire de recherche. Un cahier des charges du mémoire figure en Annexe III de l’Arrêté du 18 juillet 2018.

Admission

Admission

Conditions d’admission

1re année :

  • Être titulaire du DE d’Infirmier
  • Justifier d’une ancienneté de trois ans dans l’exercice professionnel infirmier

 2e année :

  • Avoir validé la première année du DE IPA
  • Être titulaire du DE IPA mais souhaitant changer de domaine d’intervention
  • Par le biais du dispositif de la Validation des Acquis Professionnels (VAP)

Candidature

Les étudiants sont candidats et s’inscrivent dans l’université la plus proche de leur domicile. Le dossier de candidature contient :

  • une lettre de motivation, décrivant le projet professionnel
  • une copie du diplôme d’Etat d’infirmier
  • un curriculum vitae
  • les justificatifs d’une ancienneté de trois ans dans l’exercice professionnel infirmier

L’étude du dossier de candidature est réalisée par un jury constitué :

  • d’un enseignant universitaire et d’un formateur IFSI pour chaque ville universitaire
  • du président de jury (le responsable régional de la formation ou son représentant).

Les critères d’admission et de classement des candidatures sont :

  • la motivation et le projet professionnel du candidat
  • le parcours professionnel et les formations complémentaires suivies
  • les travaux et missions accomplis

 Candidatures : du 15 juin 2019 au 15 juillet 2019